«Le Miroir Enchanté» à Casaprojecta

«Le Miroir Enchanté» à Casaprojecta

Après une programmation de trois jours aux abattoirs de Casablanca, Casaprojecta revient au Seamen’s Club jeudi 5 novembre à 19h30. Pour cette 16ème édition, ce rendez-vous itinérant et indépendant dédié aux arts et créations visuelles inaugure une nouvelle formule.
Une première partie où il est question de la projection de l’œuvre d’un artiste suivie d’un débat. Il s’agit en l’occurrence de la vidéo «Le Miroir Enchanté» de l’artiste-peintre et cinéaste Mohamed Abouelouakar, actuellement exposé à la galerie Shart de Casablanca et la galerie Arcane de Rabat. Le débat autour de ce vidéo-conte sera animé par Maria Daif, journaliste et critique d’art et de cinéma. «Comme dans ses peintures et ses films, Abouelouakar nous invite à l’accompagner dans un monde étrange, qui nous devient bientôt familier. Dans «Le Miroir Enchanté» l’artiste a changé de palette, non d’univers. Ni d’ailleurs de style : la tentation baroque est, par souci de sobriété, soumise à la stylisation de l’ellipse. Lenteur garante de densité. Gravité non dépourvue d’ironie …», peut-on lire dans une note de présentation du film écrite par Mohamed Jibril.
La deuxième partie de ce rendez-vous mensuel présentera pendant une heure d’autres créations visuelles récentes en présence de leurs auteurs. Au menu, une projection vidéo du jeune artiste vidéaste Mehdi Halib, suivie d’un clip musical  de Dj Mood.
Concernant la photographie, l’artiste Lamia Naji présentera ses dernières œuvres. Cette artiste représentera le Maroc à Paris photo, le premier salon de photographie au monde, du 19 au 22 novembre 2009 au Carrousel du Louvre. Un autre artiste ayant représenté le Maroc à l’étranger et qui devrait être présent à cette 16ème Casaprojecta est le styliste Amine Bendriouch. Sera prévue la projection d’une vidéo de sa participation lors de l’événement de mode à Berlin Créateurope et où il a obtenu le prix «Recommandation du jury».
Ce prix octroie une résidence artistique de six mois en Allemagne à notre jeune styliste (l’un des initiateurs du concept Hmar ou bekher). Selon Jamal Abdenassar, initiateur de ces rendez-vous, Casaprojecta suscite le débat et l’échange en invitant les auteurs à s’exprimer sur leurs œuvres et ce dans une ambiance conviviale.
Ces rendez-vous  gratuits et ouverts à tous traitent sans préjugés toutes les formes d’art. «Que ce soit de la vidéo d’art, du court-métrage, de la photographie, des clips, de l’animation 2d et 3d ou encore du documentaire, de l’expérimental, de l’exercice d’école. Tout est permis, y compris les délires entre amis, tant que la créativité et la réflexion sont au rendez-vous !», indiquent les initiateurs de Casaprojecta.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *