Le MRE Festival clôture sa 3ème édition

Le MRE Festival clôture sa 3ème édition

Le festival d’humour itinérant des Marocains Rigolos et Résonants à l’Etranger (MRE) a clôturé sa 3ème édition, lundi 21 août, au King Fahd Palace Hôtel à Dakar. Considéré comme le plus grand festival d’humour en Afrique cette année, il a traversé plusieurs villes du Maroc, en l’occurrence Tanger, Casablanca, Rabat, Marrakech et Agadir. Mais le festival ne s’est pas cantonné au nord de l’Afrique. En effet et pour la deuxième année consécutive, il a décidé de rendre visite à certaines villes de l’Afrique de l’Ouest, plus précisément Abidjan et Dakar. Entre ces deux villes, le festival a réuni plus de 2.500 festivaliers. Les artistes MRE ont aussi accueilli sur scène des artistes locaux, tels que Phil Darwin, Ambassadeur Agalawal, Le Magnifique, Les Zinzins de l’art et Bakayoko. «Ces rencontres ont permis de créer une synergie surprenante et des moments de communion avec le public ivoirien et sénégalais», affirme Nabil Jebbari, créateur et producteur de MRE Festival. «MRE festival reconfirme ainsi sa volonté de valoriser et favoriser l’échange culturel et amical entre le Royaume et les pays d’Afrique de l’Ouest», poursuit-il. Le principe de ce festival reste toujours le même.

Les artistes montent sur scène et offrent un show unique. Unique dans le sens où chaque artiste s’inspire de sa double culture, de son regard et des expériences marqués par la tradition et la modernité. La richesse de MRE Festival vient en effet de cette mixité qui se présente à chaque escale pour deux heures de show d’humour bien rythmé. MRE Festival a aussi présenté les one- man-show «The Little Man Show», de Oussama Benali, «Dans la tête de Oualas» de l’humouriste maroco-ivoirien Oualas, ainsi que «Imaginez si c’était vrai ?», du journaliste et présentateur marocain Ouadih Dada qui a dévoilé ce spectacle en avant-première à Casablanca. MRE Festival a aussi fait rire avec son gala «Les MRE et leurs amis». Ce spectacle orchestré par Booder, en maître de cérémonie incontournable, a permis au public de voir défiler Oussama Benali avec son show sur les séries mexicaines doublées en darija : Aouatefe et son récit sur le célibat des femmes au Maroc ; Oualas et ses anecdotes sur la Côte d’Ivoire et l’Afrique de l’Ouest ; Youness & Bambi, un duo d’artistes de confessions musulmane et juive, qui présente avec finesse et autodérision une image de tolérance et d’union ; et David, humoriste belge, marié à une Marocaine, qui raconte sa découverte de la culture du Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *