Le musée Fellini, un rêve encore inachevé

Croquis autographes, scènes jamais vues, interviews oubliées, livres annotés du maître: « dans une large mesure, tout est prêt », a affirmé dans un entretien à l’AFP Vittorio Boarini, directeur de la fondation du musée, installé à Rimini sur la côte adriatique dans la maison natale de Federico Fellini où vivent toujours sa soeur Maddalena et son mari. Les premiers visiteurs et la presse, attendus en marge d’un colloque international organisé par la fondation, n’auront cependant pas le loisir de découvrir autre chose que l’âme des lieux, à travers une exposition de photos du tournage de « Huit et demi » (1963) suspendues sur des murs blancs. Pour la consultation sur des terminaux informatiques accessibles à tous de l’extraordinaire base de données du musée (scénarios, partitions musicales, interviews, scènes coupées au montage, etc) ou pour voir le chapeau noir caractéristique du magicien de la « Dolce Vita », il faudra attendre. « Nous travaillons depuis environ deux ans et nous avons pris du retard dans l’acquisition du matériel technique, car le projet a pris de l’ampleur en cours de route », explique M. Boarini. « Il y aura des concessions au fétichisme avec quelques pièces spectaculaires ou des objets, mais le but est surtout d’offrir la possibilité de consulter les archives et l’achat de technologies sophistiquées coûte cher », a-t-il ajouté. Le budget, hors réfection de la maison, se situe autour des 350.000 euros, à charge des membres de la fondation, présidée par le réalisateur Ettore Scola: la ville de Rimini, la province et la société des studios de Cinecitta Holding, où Fellini tourna la plupart de ses films à Rome. Le musée peut aussi compter sur l’aide financière de l’Etat italien et de la région d’Emilie-Romagne. « Naturellement, les mécènes sont bienvenus, mais ce sera plus facile de les attirer avec une structure déjà en fonctionnement », ajoute M. Boarini expliquant que le musée ouvrira d’abord sous une forme provisoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *