Le peintre Khaireddine Hussain n’est plus

En dehors de Marrakech et d’un cercle limité de passionnés, ce peintre n’était pas très connu.
Sa peinture, d’une inspiration naturaliste, n’en a pas fait un de ceux qui ont dynamisé les arts plastiques au Maroc. Ses oeuvres représentent en effet la ville ancienne, la mer, la palmeraie, etc. Sa peinture ne se réduit pas toutefois à la figuration de scènes du monde extérieur. Il a en effet peint des tableaux expressionnistes. Ses tableaux se caractérisent par des couleurs vives. Les personnages peints au premier-plan se dissipent graduellement pour se confondre entièrement avec une peinture en larges à-plats. Le rouge prédomine dans les tableaux expressionnistes de Kaireddine Hussain.
Le peintre Khaireddine Hussain vient de mourir. Il était marié à une Marrakchie avec qui il a eu trois enfants. Rien ne laisse présager que la ville de Marrakech va honorer par une exposition un peintre qui a passé le plus clair de son temps à peindre ses murs, sa médina et ses palmeraies. Un hommage s’impose pourtant.
De son vivant, le peintre Khaireddine Hussain a été salué par des noms illustres, celui de Mehdi El Manjra et de Mohammed Choukri entre autres. L’hommage de son compatriote et maître du luth, Mounir Bachir, est particulièrement intéressant. Il avait écrit que «ses tableaux ressemblent à des compositions musicales».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *