Le plein d’activités au 8ème Festival international Jawhara

Le plein d’activités au 8ème Festival international Jawhara

Concerts, parade, expositions, ateliers, lecture, animation …

La parade circule, déambule, en spirales et circonvolutions avec une déferlante de bidons, roues et tricycles.

Outre les concerts des stars de la chanson, déjà annoncées, qui s’y produiront, le 8ème Festival International Jawhara, qui se tiendra, du 10 au 12 août à El Jadida, Azemmour et Bir Jdid, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, sera marqué par une panoplie d’activités festives. A commencer par la parade d’ouverture qui longera, selon les initiateurs, les principales artères de la ville d’El Jadida. «La parade circule, déambule, en spirales et circonvolutions avec une déferlante de bidons, roues et tricycles. Le tout animé par des percussionnistes, musiciens et acrobates dans une profusion de rouge et sur des rythmes populaires. Un hymne à l’espoir, à l’humour et à l’amour de la vie», précise l’Association des Doukkala, initiatrice de l’événement.

A son tour, la Galerie Abdelkebir Khatibi dans la cité portugaise à El Jadida abritera, durant la période du festival, l’exposition individuelle du jeune artiste-peintre Hamza Makhfi, membre du groupe junior de l’association Fous d’art. «Hamza Makhfi est un artiste autodidacte. Son amour pour l’art et la couleur est né depuis sa tendre enfance, ce qui a coloré sa mémoire. Il a participé à plusieurs compétitions d’art plastique où il a toujours été couronné du premier rang», détaillent les organisateurs.   

Dans la même Cité, la galerie Chaaibia Talal verra l’organisation, durant la même période, d’une exposition initiée par l’Association l’art de la paix pour la créativité et le développement culturel présidée par l’artiste-peintre Ghizlane Hamas.

La journée du 11 août sera marquée, à elle seule, par l’organisation d’une journée peinture à Bab Al Bahr dans la cité portugaise. Une manifestation organisée en partenariat avec la direction provinciale du ministère de la culture et l’Association Fous d’art. Appelée «Folie en peinture», cette journée est, selon les initiateurs, jalonnée d’ateliers enfants, ateliers touristes, ateliers jeunes, exposition en plein air, performances diverses, calligraphie et spectacles de musiques traditionnelles (folklore marocain). «L’objectif est de promouvoir cet art et de le vulgariser, qu’il soit accessible aux habitants de la cité portugaise, en particulier les enfants, afin de stimuler leur créativité. Notre devise : défier la délinquance par la folie des couleurs», enchaîne la même source. Outre le Maroc, ce sont l’Espagne, la Côte d’Ivoire et le Sénégal qui prendront part à cette journée.

Le théâtre n’est pas en reste puisque l’Association de la renaissance du théâtre à El-Jadida a programmé à l’Eglise de l’Assomption le 11 août la présentation de la pièce «Athalouth». Les initiateurs ont également programmé un théâtre de rue à Bab Al Bahr à travers le spectacle «Azaliyate chef A’antara».

Et ce n’est pas tout ! Les activités de la bibliothèque de plage se poursuivront lors du festival sur la plage dauville à El-Jadida avec l’appui de la direction régionale du ministère de la culture, de l’Office chérifien des phosphates et en collaboration avec l’Association régionale des affaires culturelles. De plus, la place de la Fontaine de Sidi Bouzid se transformera tout le long du festival en une aire de jeux pour enfants. Ainsi, tout le monde trouvera son compte dans ce festival.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *