Le Printemps des Alizés renouvelle son registre

Le Printemps des Alizés renouvelle son registre

Essaouira s’apprête à accueillir la septième édition du Printemps musical des Alizés. Prévu du 19 au 22 avril prochain, cet événement propose cette année plusieurs nouveautés. La plus importante est l’ouverture du festival au grand public. «En plus des récitals de musique de chambre, des concerts auront lieu dans la nouvelle scène Bab El Menzeh en pleine médina», déclare Mohammed Naji, le directeur du Printemps des Alizés. Une première mondiale sera donnée sur cette scène. Il s’agit d’une œuvre chorale en arabe, hébreu et latin. «Ce morceau a été spécialement écrit pour le Maroc et plus spécialement pour la ville d’Essaouira par le violoniste virtuose Didier Lockwood» souligne Mohamed Naji. Cette œuvre musicale sera interprétée par le célèbre Chœur des Trois Cultures. Ce violoniste animera une rencontre musicale inédite intitulée «Le Jazz et la diva». Cette composition a reçu la plus grande distinction en matière de musique classique : le Molière 2006 du meilleur spectacle de l’année. Au menu de cette messe de la musique classique, une vingtaine de concerts mettront en scène une dizaine de musiciens et chanteurs venus d’horizons divers pour interpréter les symphonies de Brahms, Mendelssohn, Shubert, Mozart et Ravel. Enfin, et à Bab El Menzeh, le Choeur des Trois Cultures qui chaque année  fait la joie des mélomanes qui se retrouvent à Essaouira, fera résonner de sa puissance les remparts qui entourent la cité. Parmi les formations de musique de chambre invitées cette année, les  organisateurs citent entre autres La Folia, Accroche Note, le Quatuor Talich et Sibra Octet. Quant au répertoire, il ira des grands compositeurs contemporains à la musique Yiddish ou tzigane, et des airs d’opéra au dialogue  affectueusement houleux jazz et musique classique. Si ce festival est considéré par certains observateurs comme étant élitiste, son directeur refuse cette appellation. «C’est un festival gratuit, il ne peut pas être élitiste» se défend Mohamed Naji. Les jeunes auront également une place centrale dans ce Festival grâce au «Festival jeunes talents». Des jeunes Marocains et étrangers, après un séjour de travail à Rabat, se produiront à Essaouira. Dans ce contexte, le Printemps des Alizés organise chaque jour des master classes pour les jeunes présents dans la ville à l’occasion du festival.

Programme du jeudi et vendredi

Jeudi 19 avril
17 h – Dar Souiri
Marc Mauillon ,  voix, Vivabiancaluna Biffi, vièle à archet, Pierre Hamon flûtes, tambours, cornemuse et direction
18 h30 – Dar Souiri
Christian Brière, violon, Laurence Allalah, violoncelle, Laurent Boukobza, piano, Michel Michalakakos, alto
Gustav Mahler : Quatuor pour piano et cordes
Félix Mendelssohn : Trio n°1 pour violon, piano et violoncelle en ré mineur, op.49 Johannes Brahms: Quatuor pour piano et cordes n°1 en sol mineur, op.25
20 h30 – Bab El Menzeh
La Folia, dir Christophe Poiget «Visages du sturm und drang…»
Wolfgang Amadeus Mozart : Adagio et fugue
Nicolas BacriI : Symphonie n°4 «Classique Sturm und Drang»
Joseph Haydn : Symphonie n°49 «La Passion»
Wolfgang Amadeus Mozart : Symphonie concertante pour violon, alto et orchestre
00h00 – Dar Souiri
Le piano de minuit
Lidija et Sanja Bizjak, Soirée Franz sch
Ubert
Lidija, Sonate en la mineur, op.42, D.845
Sanja, Sonate en la mineur, D.784
Lidija & Sanja, Fantaisie en fa mineur pour 4 mains, Op.103, D.940

Vendredi 20 avril
16h00 – Dar Souiri
Armand Angster, clarinette, Christophe Bertrand, piano, Elodie Haas, violon, Christophe Beau, violoncelle, Olivier Messiaen, Quatuor pour la fin du temps, pour violon, clarinette, violoncelle et piano
Maurice Emmanuel, Sonate pour flûte, clarinette et piano ou Trio, op.1
Franz Schubert, Introduction et variations pour piano et flûte sur le Lied "Trockne Blumen" D.802
Bohuslav Martinu, Trio pour flûte, violoncelle et piano, H.300
19h00 – Bab El Menzeh
Sirba octet :
Richard Schmoucler, violon, Christian Brière, violon, Olivier Derbesse, clarinette, Iurie Morar, cybalum, Laurence Allalah, violoncelle, Laurent Boukobza, piano, Michel Michalakakos, alto, Bernard Cazauran, contrebasse
21h00 – Bab El Menzeh
Didier Lockwood, Caroline Casadessus
Thomas Enko, piano
Mise en scène de Alain Sachs
Le Jazz et la Diva (Molière 2006, Meilleur spectacle musical)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *