Le spectacle de la société

Le spectacle de la société

Balthazar Dalidan, un loup des médias, dirige Endémique, une boîte qui produit de la télé-réalité. Son nouveau bébé, Stars à volonté, opposera sept stars à sept inconnus dans une épreuve de trois mois. Il s’agit d’accomplir en douze semaines les douze travaux d’Hercule réactualisés. Mais Balthazar flippe : il manque encore une star, une vraie, à son casting.
Topaze, sa dernière fiancée, un des mannequins les mieux payés du monde, accepte de participer au jeu avec la garantie de sortir au bout d’une semaine. Balthazar pistonne également son fils Simon, jeune artiste de rue, pour concourir dans la catégorie  » Inconnu  » et surveiller Topaze. Dès le premier soir, le succès est énorme. La France entière se passionne pour ces nouveaux jeux du cirque. Or, Balthazar sait qu’il doit son carton d’audience à la présence et à la performance de Topaze. A la fin de la première semaine, il renie sa parole, manipule les votes par SMS et impose le verdict populaire Topaze reste ! Désormais prisonnière d’un site d’enregistrement sous haute surveillance, celle-ci décide d’employer tous les moyens pour s’évader.

Emmanuel de Brantes, Le spectacle de la société,
Fayard 2005, 257 pages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *