«Le théâtre pour épanouir l’expression de nos enfants »

«Le théâtre pour épanouir l’expression de nos enfants »

«Le théâtre pour épanouir l’expression de nos enfants », tel est le thème choisi par le Groupe scolaire Sanaâ à Casablanca pour clore son programme d’activités parascolaires pour l’année en cours. Depuis le 14 mai, date de la célébration annuelle de la journée nationale du théâtre, les élèves du collège du groupe s’étaient engagés dans un programme intense de préparation d’un spectacle théâtral qu’ils s’étaient promis d’offrir aux amateurs de cet art le vendredi 29 mai. Encadrés par deux enseignantes du collège, Latifa Mouchtaq et Aziza Nouhar, près d’une trentaine d’élèves se sont mobilisés pour rédiger des scénario, préparer des décors, improviser des costumes, distribuer des rôles et, finalement, s’entraîner des heures et des heures pour bien roder la machine avant le jour du spectacle. Ce jour-là, devant une assistance composée pour la majorité de parents d’élèves, du corps enseignant du groupe et des cadres administratifs et pédagogiques, les acteurs en herbe se sont produits lors d’une séance marathonienne qui a duré près de quatre heures et pendant laquelle ils ont offert des pièces théâtrales reflétant certains maux de la société et rappelant l’importance de la préservation des valeurs humaines et des bonnes mœurs. Pendant le spectacle, des talents ont émergé et des capacités créatives se sont épanouies reflétant ainsi l’intérêt et l’utilité de telles initiatives dans la formation des jeunes et le développement de leur personnalité. De la cause palestinienne aux droits de la femme en passant par des sujets d’actualité comme la violence au sein de l’école, les pièces théâtrales présentées par les jeunes talents ont passé en revue différentes thématiques qui semblent susciter l’intérêt voire même la préoccupation d’une génération qui semble mûrir d’une manière précoce.
L’événement a permis aussi de découvrir l’importance de la synergie entre les secteurs public et privé de l’éducation nationale. Cette initiative émanant d’un groupe scolaire privé n’aurait pas été possible sans le soutien du Lycée public Ibnou Alyassamine de Hay Hassani qui a offert sa salle de théâtre. On découvre ainsi qu’il existe dans certains lycées publics des salles de théâtre qui répondent aux normes. Cela ne peut être qu’une source de fierté. La synergie entre le public et le privé ne peut aussi réussir que quand il existe des volontés chez ce dernier de ne pas s’astreindre aux règles basiques du profit. Car, l’initiative prise par le corps enseignant ne pouvait réussir en l’absence d’un soutien effectif et encourageant de la part du directeur général du groupe, M. Ramadan et la mobilisation du directeur du collège, M. Hajjaj et des surveillants généraux, MM. Charrade et Fadel. Au bout de quatre heures de spectacle, et constatant avec joie et fierté la satisfaction du public, les élèves et les cadres pédagogiques qui ont rendu possible l’opération se sont engagés à faire de ce spectacle un rendez-vous annuel. Vivement l’année prochaine !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *