Lecture : La rencontre des mots et des couleurs

Lecture  : La rencontre des mots et des couleurs

Né en 2006, le réseau de lecture publique marocain est le fruit d’un programme de coopération très assidu entre le ministère de la Culture, l’ambassade de France et dix collectivités territoriales marocaines. Ces rencontres littéraires, qui constituent une occasion rêvée au grand public pour entrer en contact direct avec les romanciers tirent leur force de leur aspect hétéroclite. Le foisonnement de plusieurs cultures et le métissage de styles et de visions constitue, sans nul doute, une véritable richesse pour les rencontres littéraires de ce réseau. «C’est dans un esprit de convivialité qu’on organise ces rencontres littéraires. Cela se reflète spécialement dans le choix des deux romanciers qui animeront les ateliers de lecture. Mahi Binebine représente la partie marocaine, maghrébine et méditerranéenne, tandis que Véronique Tadjo représente l’Afrique avec son passé, son présent et son futur», explique Bouchra Latifi, chef du projet. Premiers invités du réseau de lecture publique marocain, Véronique Tadjo qui a reçu le Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire en 2005, et Mahi Binebine ont rencontré les lecteurs de Sala Al Jadida le 31 octobre, rencontrent ceux de Larache le 1er novembre et d’El Jadida les 2 et 3 novembre. Ce n’est pas tout. Les rencontres littéraires vont se poursuivre en 2008 avec un programme encore plus riche et plus varié. Le programme de ces rencontres littéraires prévoit des ateliers d’écriture animés tous les après-midi au profit du jeune public. Au début de la soirée, des débats littéraires animés par le journaliste Jamal Boudouma et par l’éditeur Bernard Magnier porteront sur l’œuvre des deux romanciers. «Les débats organisés porteront sur les œuvres littéraires des deux romanciers. Par ailleurs, une conférence intitulée «Citoyens et citoyenneté» sera également organisée en  marge des rencontres littéraires», ajoute Bouchra Latifi. Mohamed Hmoudane et Wilfried N’Sondé, lauréats du Prix des cinq continents de cette année, seront les invités de marque de ces rencontres littéraires. Le réseau de lecture publique, qui compte à son actif huit médiathèques dans les villes de Beni Mellal, El Jadida, Khouribga, Larache, Ouarzazate, Sala Al Jadida, Taza et Tiznit, se verra consolidé par l’ouverture, en décembre prochain, de deux médiathèques à Meknès et à Oujda. Des collections imprimées de 10.000 livres en arabe et en français, des collections multimédia composées de 500 CD avec accès à Internet seront également mises à la disposition du public. Non seulement ces médiathèques seront des endroits pour la lecture, mais ils seront également des espaces d’animation et d’épanouissement. Des débats, des séances de lecture de contes, des ateliers de théâtre, d’écriture, d’arts plastiques ou encore des conférences… seront donnés chaque semaine par les équipes mises en place par les associations locales.               

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *