L’énigmatique sourire de « La Joconde » décrypté

Le chef d’oeuvre de Léonard de Vinci, qui garde son mystère depuis 500 ans, a été passé au crible d’un logiciel de reconnaissance des émotions, à l’université d’Amsterdam (Pays-Bas), rapporte jeudi l’hebdomadaire britannique de vulgarisation scientifique New Scientist.
L’algorythme utilisé, développé conjointement à Amsterdam et par des chercheurs de l’université d’Illinois (Etats-Unis), prend en compte les principaux traits du visage, tels que la courbure des lèvres ou les pattes d’oie autour des yeux, et les met en relation avec six émotions de base.
Selon l’hebdomadaire britannique, ce type de logiciel pourrait servir un jour notamment à adapter un ordinateur à l’humeur de son utilisateur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *