«Les anges de Satan» sur les écrans

«Les anges de Satan» sur les écrans

Du thriller encore et toujours dans les salles de cinéma. Durant le mois de mars les responsables des principales salles obscures du Royaume ont prévu plusieurs nouveautés dans le registre des films à suspense. Le cinéma Megarama de Casablanca et celui de Marrakech prévoient la projection de huit fictions durant les quatre semaines de ce mois. Au menu, on retrouve les films «Nombre 23», «Hyper tension», «Ecrire pour exister», «300», «Good Shepherd», «Alpha Dog», et «Smoking aces». Le cinéma marocain sera également au rendez-vous. Après le film «Le parfum des mers» de Abdelhai Laraki en janvier et «L’enfant endormi» de Yasmina Kassari en février, le mois de mars fera la part belle au dernier long-métrage du cinéaste Ahmed Boulane : «Les anges de Satan». Ce film, tiré d’un évènement qui s’est réellement passé en 2003 au Maroc, est le deuxième long-métrage de ce réalisateur aux multiples casquettes. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Ahmed Boulane a déjà travaillé en tant que directeur de casting, et comédien. La sortie nationale de son film est prévue le 7 mars. Certaines salles de cinéma capitalisent sur ce film. Tel est le cas du cinéma Colisée de Marrakech qui n’a, pour l’instant prévu que deux films. «Dans notre programmation du mois de mars, nous avons, pour le moment, «Les anges de Satan» et «Trois cents» de Zack Snyder», déclare Mounia Layadi du Colisée. Selon cette  chargée de programmation de ce cinéma  marrakchi, ce film aura certainement plusieurs semaines de succès. La même prévision et le même pronostic sont affichés du côté du cinéma Lynx de Casablanca et chez les distributeurs.
Côté films étrangers, les amateurs de l’acteur hilarant Jim Carrey, dont le «Mask» a fait rigoler des générations entières, pourront le redécouvrir. Il interprète le rôle principal de «Nombre 23», la dernière création de Joel Shumacher. Ce réalisateur s’est intéressé à ce chiffre à cause de sa symbolique. Perçu comme une clé mystique, le numéro 23 semble receler bien des mystères et beaucoup lui prêtent même un pouvoir maléfique. En découvrant un texte qui traite de ce mystérieux chiffre, Jim Carrey qui campe le personnage de Walter Sparrow va en faire l’expérience. Plus il avance dans sa lecture, plus il se rend compte que le nombre 23 est partout dans sa vie et que l’auteur de l’étrange ouvrage semble avoir bien des points communs avec lui. L’autre film qui promet durant ce mois et dont la sortie est prévue le 21 mars est «Good Shepherd» avec Matt Damon, Angelina Jolie et Robert de Niro. C’est l’histoire d’Edward Wilson (Matt Damon) qui sera recruté par la CIA. Plusieurs de ses qualités pousseront cette agence à l’embaucher; Influencé par l’ambiance paranoïaque provoquée par la guerre froide dans toute l’agence, Wilson se montre de plus en plus suspicieux. Le cru du mois de mars au cinéma s’annonce riche en suspense. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *