Les Bad Boys cartonnent aux USA

Les Bad Boys cartonnent aux USA

Le cinéma américain a de nouveaux héros. Les bien-élevés, les polis, les bon chic bon genre n’ont plus leur place dans les grandes productions hollywoodiennes. Place à présent aux mauvais garçons ou bad boys (histoire d’être plus branché). Deux films dont ces derniers sont les héros cartonnent cette semaine aux Etats-Unis. Le premier est «Bad Boys II» qui a réussi la coquette somme de 46,7 millions de dollars de recettes pour sa première semaine, devançant «Pirates des Caraïbes», qui occupe actuellement la seconde place au box-office avec 33,3 millions de dollars en une semaine. Dans la suite du premier Bad Boys, Will Smith et Martin Lawrence reprennent leurs rôles de flics de la brigade des stups de Miami et tentent de démanteler un trafic d’ecstasy en provenance de Cuba. Ils se voient épaulées par Sydney, la demi-soeur de Marcus Burnett (Lawrence), également agent de la D.E.A. Mike Lowrey (Smith) s’éprendra de la demoiselle, provoquant ainsi quelques tensions entre lui et son partenaire. Le film devrait franchir la barre des 65,8 millions de la première semaine du premier épisode, estime Jeff Blake, vice-président du distributeur Sony Pictures. A signaler que les «Pirates des Caraïbes» ont, eux, engrangé 132,2 millions de recettes en 12 jours et devraient devenir le cinquième film cette année à atteindre les 200 millions. Le succès de cette formule, mettant en scène des héros pas tout à fait comme les autres, a poussé le célèbre producteur des deux films, Jerry Bruckheimer, à penser à plusieurs suites à ces productions. «Lorsque nous étions à deux semaines de la fin du tournage de Bad Boys II, Will Smith et Martin Lawrence ont passé un si bon moment qu’ils ont téléphoné au responsable de la Columbia pour dire qu’ils souhaitaient signer pour un nouveau film», a-t-il récemment déclaré. Jerry Bruckheimer a donc ajouté qu’un troisième opus se tournera d’ici un ou deux ans. Dans la foulée, le célèbre producteur a laissé savoir qu’une suite au film «Pirates des Caraïbes» est en cours d’examen. Un autre film a également fait une entrée en fanfare au box-office nord-américain. Il s’agit de «Johnny English», espion à la manque incarné par, Rowan Atkinson, l’ex-Mister Bean. Pour sa première semaine aux USA, ce film a réalisé 9,3 millions de dollars de recettes, alors qu’il en a déjà fait 100 millions sur le Vieux Continent. Signalons que le week-end a été bon pour les 12 premiers films, qui ont fait 137,6 millions de dollars de recettes, soit 33% de plus que pour la même période l’année dernière. Le dessin animé «A la recherche de Némo» domine toujours le box-office 2003 et a même passé les 300 millions de dollars ce week-end.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *