Les Catalans s’intéressent à nos jeunes

Les Catalans s’intéressent à nos jeunes

Les événements du 16 mai ont paradoxalement attiré l’attention sur les jeunes. Si les semeurs de la terreur embrigadent dans les rangs de la jeunesse leurs soldats, c’est sur ce terrain-là que la bataille est également engagée pour faire triompher les valeurs de la tolérance, du droit à la différence et de l’ouverture sur l’autre. Cette idée revêt une grande importance non seulement aux yeux des acteurs marocains, mais également aux étrangers. C’est le cas d’Angel Colom, délégué du gouvernement catalan au Maroc. Il soutient non seulement l’université d’été pour les jeunes marocains et européens, qui aura lieu du 25 au 31 août à Essaouira, mais en est également l’initiateur. Pourquoi est-ce qu’une délégation du gouvernement catalan s’intéresserait à l’organisation d’un événement de cette nature ? Angel Colom répond sans fard. Il explique que des Marocains se sont adressés à la délégation qu’il représente pour les aider à créer un forum pour les jeunes. Après les attentats de Casablanca, l’idée du forum s’est développée pour aboutir à une université d’été rassemblant plus de 500 jeunes européens et marocains. Une ville connue pour son attrait sur les jeunes se prête tout naturellement à l’accueil de la manifestation : Essaouira. Le délégué du gouvernement catalan au Maroc s’est adressé à l’association Essaouira Mogador qui l’a assuré de son soutien. Et c’est ainsi que l’idée a pris son chemin. Par ailleurs, les jeunes ne sont pas seulement conviés à la manifestation, ils en sont également les principaux organisateurs. La délégation du gouvernement catalan a confié à des jeunes Marocains la charge d’aboutir le projet. Les jeunes du réseau Maillage sont massivement présents, compte tenu de l’expérience qu’ils possèdent en la matière. L’une des associations du réseau, « Carrefour Jeunesse », a en effet organisé avec brio la dernière fête de la musique à Casablanca. Le programme des activités de la manifestation est en grande partie défini par les jeunes. Il y aura des séminaires autour du thème « modernité et paix ». Ils ont pour objectif de présenter aux jeunes européens un visage moderne et ouvert de la société marocaine, de même qu’ils visent à enraciner chez les participants marocains la culture de l’échange avec l’autre. La fête est également au programme avec des concerts de musique, de la danse et des projections de films. Quant à l’implication de la délégation du gouvernement catalan, il est clair que cette institution veut faire parler d’elle en servant d’intermédiaire dans les relations entre le Maroc et le sud de l’Europe. Qui peut s’en plaindre ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *