Les conteurs de Jamâa El Fna récompensés

Les conteurs de Jamâa El Fna récompensés

La place Jamâa El Fna de Marrakech s’apprête à accueillir le Moussem des conteurs. Cette manifestation aura lieu le 21 mars sur cette place mythique classée patrimoine oral de l’Humanité par l’Unesco en 2001. Ce même organisme est à l’origine de cette activité qui entre dans le cadre du projet «Préservation, revitalisation et promotion de la Place Jamâa El Fna». Cette rencontre culturelle devra rassembler tous les conteurs de la ville. En parallèle à cet événement, un concours de peinture a été lancé dans plusieurs écoles primaires de la ville. Avec le concours de l’Unecso, ce concours vise à consacrer les meilleures créations autour du thème du patrimoine de la ville de Marrakech. Les élèvent devront chacun donner libre cours à leur imagination en dessinant sur papier des paysages de la ville ou encore des monuments historiques de Marrakech. La Place Jamâa El Fna n’est plus aussi présente dans l’imaginaire de ces jeunes. C’est pour cette raison que les organisateurs ont voulu inclure ce concours dans le moussem des conteurs. «On remarque que les enfants ne savent plus ce qu représente cette place et c’est pour cette raison que nous essayons  d’organiser des activités autour du conte à l’intérieur des écoles», explique Ouidad Tebaa la secrétaire générale de l’association «les amis de la place». Cette même association travaille en collaboration avec l’Unesco dans tous les projets qui concernent Jamâa El Fna.
Les jeunes artistes vont rencontrer ceux qui animent la Halqa tout au long de la journée à la place Jamâa El Fna. Dans la liste, figurent les conteurs Ahmed Tmeicha, Ahmed Bouchama, Benjakan El Ayachi, Ahmed Rguibi, Mohamed Oujbair, Moulay Ahmed El Jabri pour ne citer que ceux là. «Aujourd’hui, on recense uniquement sept conteurs, ce patrimoine est en voie de disparition, ce phénomène est en train de s’aggraver» s’attriste Ouidad Tebaa.  Celle-ci rappelle que le Moussem des conteurs a été créé depuis longtemps à Marrakech mais que c’est la première fois qu’il prend de l’ampleur. Le gouvernement japonais s’est allié à l’Unesco et a financé cette opération. Le budget global du projet de revitalisation et de promotion de la place de Jamâa el Fna est de 150.000 dollars.
Pour Ouidad Tebaa, la situation est grave. «Les touristes et autres visiteurs de la place Jamâa El Fna ne s’arrêtent plus devant les conteurs, ils ne prennent pas le temps de les écouter et d’admirer leur savoir-faire», a t-elle affirmé. Et d’ajouter : «l’art des conteurs est en train de disparaître si cela continue, on risque de ne trouver plus aucun conteur sur la place Jamaa El Fna, aujourd’hui il est temps d’agir».
Le but de ce projet est donc quelque part de faire rencontrer la génération actuelle avec les conteurs dont les plus jeunes sont âgés de 50 ans. Une façon d’essayer de tisser des liens avec les jeunes et d’essayer de faire des tentatives pour assurer une relève.
 La rencontre aura lieu le 22 mars à 18 heures au Palais des congrès à Marrakech. Selon une source du comité de l’organisation, après la cérémonie de remise des prix qui se fera en présence des représentants de l’UNESCO au Maroc, un hommage sera  rendu aux conteurs de Jamâa El Fna. Une façon de les révéler à ceux qui ne les connaissent pas. C’est donc un début de reconnaissance pour les conteurs. Les sept conteurs de Marrakech recevront à leur part des prix en reconnaissance pour leurs talents et leurs sacrifices.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *