Les faux bijoux suscitent une vraie fascination chez les femmes séduction

Les faux bijoux suscitent une vraie fascination chez les femmes séduction

Au centre-ville de Casablanca, il est 14 heures, une nuée de jeunes filles et de femmes qui vendent  les bijoux en plaqué or se bousculent à la porte de Poste Maroc pour récupérer leurs commandes. Ces articles deviennent au fil des jours les plus demandés. «Généralement, les bijoux jouent un rôle essentiel dans la vie sociale féminine. Les bijoux en argent et en plaqué or, finement impeccables et illustrés, sont les plus demandés de nos jours, et avec des prix raisonnables. Leur fabrication restant le plus souvent traditionnelle, les bijoux sont travaillés avec art sur une minuscule enclume qui demande un doigté d’exception», explique Fatima 30 ans, représentante de ces bijoux. «La particularité des bijoux est la présence de ces articles d’émaux de couleurs différentes (bleu, vert, jaune) qui contrastent avec le rouge vif avec des pierres précieuses», dit une collègue de Fatima rencontrée sur place. Mais, il y a un autre son de cloche selon lequel ces bijoux sont bien évidemment moins chers que l’or vrai et aussi doux que le vrai. «Un bon nombre de jeunes femmes achètent ces produits», commente Najoua, 22 ans, étudiante et en même temps vendeuse. «Chez ces entreprises, nous satisfaisons tous les goûts et toutes les exigences: bagues, boucles,  ras de cou, bracelets… Et bien sûr avec un prix qui nous convient», fait-elle valoir. «Acheter chez les distributrices des articles à 200 ou 300 dirhams , alors que chez les bijouteries les prix varient entre 500 à 1000 dirhams et même plus, raison pour laquelle les femmes ont salué la présence de ces entreprises», révèle Salma, âgée de 23 ans, fidèle cliente de ces produits. Il est important de signaler que  quand on porte des bijoux en plaqué or ou en argent en ce moment, c’est surtout pour échapper aux menaces des voleurs qui ne cessent de s’accroître chaque jour. Ces menaces portent atteinte aujourd’hui plus que tout autre temps aux libertés des filles n’arrivant plus à circuler aisément et en toute sécurité dans les rues. En effet, dans plusieurs villes du Maroc les membres de la police arrêtent  de plus en plus de malfaiteurs et des voleurs qui portent atteinte aux biens d’autrui. 
Selon Sanaâ, âgée de 28 ans, comptable dans une société, abonde dans le même sens. «Acheter ce genre de bijoux, c’est mieux en ces temps-là surtout qu’il y a beaucoup de malfaiteurs qui volent les bijoux précieux des femmes et les jeunes filles, donc choisir cette solution c’est mieux pour moi qu’un voleur prend une bague de plaqué-or de 200 dirhams au lieu de voler une de 1000 dirhams et parfois plus. Et cela on ne le remarque pas chez les filles ordinaires, sinon c’est une solution appliquée aussi par les grandes stars au Maroc comme à l’étranger», affirme-t-elle avec une grande confiance en soi. Ce sont les soucis de la plupart des jeunes filles et des femmes qui prennent la décision d’acheter dorénavant ces faux bijoux qui brillent d’apparence, mais ne sont pas de bonne qualité. Mais cela n’est pas entendu de la même oreille par d’autres filles. Leila, 28 ans, affirme préférer les vrais bijoux. «Je  préfère acheter des bijoux en argent ayant plus de valeur en comparaison aux bijoux fabriqués en plaqué-or qui restent de faux bijoux».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *