Les grands jazzmen se réunissent à Fès

Les grands jazzmen se réunissent à Fès

Un cocktail rafraîchissant de la musique de Jazz du monde sera servi au sein du somptueux jardin arabo-andalou du Palais Batha de Fès. Il s’agit de la sixième édition du Festival de Jazz in Riad qui se tiendra du 9 au 11 octobre à Fès. Organisée par la fondation Esprit de Fès, cette édition riche et colorée réunira les grand jazzmen venus des quatre coins du monde. Elle intervient après que le Festival ait bénéficié de la labellisation «DjangodOr», Trophées internationaux du jazz, attribués aux meilleurs musiciens européens et prochainement africains. «Le Fès Jazz in Riad Festival, par la prestigieuse empreinte «DjangdOr», offre la reconnaissance d’un gage de qualité», a indiqué Jean-Claude Cintas, directeur artistique du festival, lors de la conférence de presse, tenue vendredi 25 septembre à Casablanca. Durant trois jours, la ville spirituelle réunira les amoureux du jazz autour de concerts d’artistes de renommée internationale. L’immense guitariste et petit-fils de Django Reinhardt, David Reinhardt ouvrira le bal de cette 6ème édition. Cet artiste hors pair a déjà fait l’objet d’une nomination aux DjangodOr 2008. Il possède un style et un jeu qui lui sont très spécifiques. Suivra Tangora, véritable concentré d’énergie, la chanteuse se produira le 10 octobre au musée Batha. Aux «confluences» du jazz, de la biguine, de l’afro-cubain, de l’afro-jazz, l’auteur compositeur délivre ses messages d’espoir avec la féminité, la sensualité et la poésie qui la caractérisent tant. Durant le même jour, aura lieu une belle soirée latin- jazz avec Don Billiez Orchestra. Il joue des compositions aux influences baroques et lyriques, fusion afro-funk-latin jazz. La carte blanche sera également donnée aux jeunes talents avec «Fès Label Jeunes Musiciens 2009». Commande d’une création originale de 30 minutes à de jeunes musiciens seront réunis sans qu’au préalable ils n’aient jamais joué ensemble.
Il s’agit d’un challenge musical ambitieux où l’occasion de faire une œuvre originale, qui ne relève pas uniquement de l’improvisation, mais d’une véritable création musicale construite. Le jazz-flamenco s’invite dans le même lieu avec «Kader Fahem Hispanica Jazz Trio» qui se produira le dimanche 11 octobre. Il est guitariste-compositeur de jazz-fusion flamenco teinté d’Orient et de classique.
La splendide Rhoda Scott, organiste aux pieds nus, au groove exceptionnel, clôturera le même jour ce Festival. Elle a obtenu aux derniers «DjangodOr» le prix le plus prestigieux du jazz «Le DjangodOr Franck Hagège» qui couronne toute une carrière consacrée au jazz. Elle se produira dans une très originale formule avec son quartet composé de la fine fleur du jazz féminin français. Le programme prévoit également des conférences, des projections des film et deux expositions de peinture.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *