Les instituts français font un feu d’artifice à Ramadan

Les instituts français se mettent à l’unisson au mois de ramadan. Ils ont tous programmé des activités de nature à ajouter un surcroît de fête aux longues nuits de ce mois. Marrakech, Casablanca, Meknès, Rabat et Agadir proposent une série de concerts. Certains ont choisi de les programmer par thème. Comme l’IF Fès-Meknès qui organise une nuit amazigh avec le groupe Ihanajen de Sefrou. Une nuit de la fusion avec Hoba Hoba Spirit ou encore une nuit de la Taarija avec les Houariat et Abidat R’ma. Marrakech réitère l’expérience réussie l’année dernière avec «Oumsiyat Ramadan ».
Dans la ville ocre, ce n’est pas seulement l’IF qui organise, mais plusieurs structures culturelles qui s’associent pour offrir aux spectateurs une série de soirées musicales et poétiques. Ces soirées transportent les spectateurs dans des lieux magnifiques. Des plus beaux palais et riads de la médina aux jardins de la ville nouvelle.
Cet itinéraire dans la ville est un abrégé d’un grand voyage dans la géographie du monde. Les spectateurs pourront ainsi visiter la Tchétchénie avec l’ensemble Aznach, l’Iran avec le trio Chémirami, la France avec un concert de musique baroque et évidemment redécouvrir les musiques du Maroc participant du malhoune et du soufisme.
Pour sa part, l’If de Casablanca a donné une nomination très accrocheuse à son programme : « Les belles nuits de ramadan ». Sa programmation est éclectique, dans la mesure où, outre les ensembles de Tchétchénie et d’Iran qui se produiront à Marrakech, des compositions religieuses, telles les cantates de Bach ou de César Franck, raviront les aficionados de la « grande musique ».
Toujours dans le registre du sacré, la cantatrice Houria Aïchi va se produire avec des chants sacrés de l’Algérie. Les gnaouas d’Agadir mettront de leur côté un peu de rythme pendant ces belles nuits de Ramadan. L’If d’Agadir se distingue, quant à lui, avec des troupes du Souss et du Moyen-Atlas. Les amateurs de Rouicha trouveront amplement de quoi enchanter leurs oreilles. Les différents Instituts français mettent à la disposition des intéressés un programme détaillé des dates de ces concerts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *