Les intellectuels dénoncent la guerre

Face à la menace de la guerre en Irak, les intellectuels montent au créneau. Vendredi dernier, quelque 45 intellectuels du monde entier ont appelé, le président américain George W. Bush à mettre fin à l’attitude belliqueuse de son gouvernement face à l’Irak, qui « constitue une menace pour les piliers de la coexistence mondiale et pour le droit international ». « Le recours à la guerre représente toujours une régression.
C’est un échec de la démocratie, du développement et de l’entente mondiale », soulignent les 45 signataires dans un appel publié par le quotidien français « Le Monde ». Pour eux, une guerre en Irak aura sans doute pour conséquence d’entraîner davantage de victimes, de misère et de désespoir au sein du peuple irakien déjà opprimé et tant éprouvé.
Cet appel se fait ainsi l’écho d’une l’opinion publique mondiale majoritairement hostile à la guerre en Irak. Une prise de position qui s’est notamment traduite par de gigantesques marches pacifiques un peu partout dans le monde. L’appel invite le président Bush à écouter « la clameur indignée qui s’élève aussi bien dans votre pays que dans le reste du monde ». « Soyez conscient de la responsabilité historique qui vous incombe et des immenses ressources qui sont à votre disposition, et rendez sa confiance en elle-même à l’humanité comme vous l’avez déjà fait », affirment encore les signataires qui ont réitéré leur compassion avec le peuple américain face aux événements tragiques du 11 septembre 2001.
Pour eux, les Etats-Unis doivent, pour éradiquer le terrorisme de la surface de la planète, faire l’inverse de ce qu’ils font actuellement. « N’hésitez plus ? changez radicalement de cap. Participez à l’édification de la paix, de la justice et du développement dans le monde », déclarent-ils à l’attention du président américain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *