Les nouveaux clowns arrivent !

L’histoire des «Nouveaux Nez» commence en 1990. C’est au Centre National des Arts du Cirque (CNAC) dont ils furent les élèves dans la même promotion qu’ils décident d’explorer une nouvelle manière de faire le théâtre du clown. Cette compagnie composée de quatre clowns se veut respectueuse d’une certaine tradition du cirque qui fait du clown un artiste polyvalent : rompu à l’acrobatie, féru de musique mais surtout bon comédien.
En dix années de travail et à travers de centaines de représentations ainsi que la création de quatre spectrales, les «Nouveaux Nez» ont réussi à ressusciter un art noble et drôle. Ils ont surtout réussi à actualiser la fonction éternelle de cet art, celle de venger l’enfant de sa condition. Avec une démarche simple et originale : mettre en scène des maladresses, toutes contemporaines. Un souffle tout aussi contemporain qui consolide la popularité de l’art du clown.
L’art qui récolte aujourd’hui une forte reconnaissance aussi bien auprès du grand public que chez les professionnels du théâtre un peu partout dans le monde. Par sa puissance d’attraction et la séduction qu’il exerce, l’art du clown permet la mise en oeuvre d’une action culturelle ouverte à de nombreuses disciplines et à des pratiques artistiques très diversifiées : le théâtre, la danse, la musique, l’acrobatie… Les Nouveaux Nez inscrivent bel et bien leur travail dans cette dynamique, avec toutefois une particularité. En dix ans et quatre spectacles, ils ont réussi à se créer un style et à l’imposer.
Sur un rythme échevelé, maniant avec brio l’expression et la farce tragi-comique, les quatre personnages des «Nouveaux Nez» exercent chacun un rôle précis qui relève de la tradition : Madame Françoise mène le jeu avec une féminité de suffragette. Félix Tampon, fort et viril, joue le rôle de l’amoureux. Georges Pétard, dit Napoléon, est le rêveur de service, perdu dans ses songes. Enfin, vient Jésus, le petit, le chenapan, l’idiot du village ; celui à qui sont destinés les immanquables claques et coups de pied au derrière… Quatre comédiens sensibles, drôles et attachants, formés par le cirque, travaillent et construisent un univers situé quelque part entre les arts de la piste et l’absurde.
Dans leur dernier spectacle Mad ou Nomad, les quatre clowns ont choisi le thème du voyage. Ils partent à la recherche d’un lieu à découvrir. Ils sont à un carrefour : quelles routes choisir ? Ils passent les frontières et se retrouvent confrontés au monde, à la peur, à l’incompréhension. Voyageurs sans bagages, l’essentiel est en eux, ils transportent leurs mondes, et découvrent la difficulté de voyager à quatre, avec une seule malle et un seul passeport pour tous.
Ces clowns contemporains vous invitent à un voyage dans l’absurde, avec leur fantaisie, leurs musiques, leurs prouesses et tous les trésors cachés dans leur malle. Lors de leur tournée au Maroc, les classiques gags musicaux sont réinterprétés par Les «Nouveaux Nez» qui se produisent uniquement sur des scènes de théâtre. Car «un clown n’est jamais dans le bon espace et le bon temps», disent-ils. On ne les contredira pas !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *