Les petits métiers d’été

Les petits métiers d’été

Les petits métiers d’été on les retrouvent chaque année. Cette catégorie d’emploi temporaire c’est ce qu’on appelle le travail saisonnier, dans lequel les petits commerçants et même les jeunes diplômés ne travaillent que pendant la saison estivale. Des métiers qui font des vacances un outil de production et une occasion de travail. On peut rassembler dans cette catégorie les guides, maîtres-nageurs, serveurs, vendeurs de glace et de jus, moniteurs, animateurs, etc. Certains font ces métiers par plaisir d’autres par besoin. Et l’élément le plus marquant est celui du travail des élèves et des étudiants pendant l’été. Ces derniers, dès qu’ils obtiennent leurs vacances, ils se mobilisent pour chercher des emplois temporaires ou occasionnels dans tous les secteurs. Certains d’entre eux travaillent comme des vendeurs dans les bibliothèques ou les magasins. D’autres préfèrent leurs propres jobs.
À cet effet, ils préparent des petits repas, sandwich prêt-à- porter qu’ils exposent à proximité des plages. Vers midi, les activités s’accélèrent pour être à l’heure du déjeuner pour accueillir leurs clients, c’est le cas de Hassan vendeur de sandwich à la plage de Ain Diab. «Je fait ce métier depuis deux ans. Une fois que je termine mes examens, je me prépare pour mon travail», déclare Hassan. Ce jeune ne fait pas ce métier par amour mais par besoin. «Je dois travailler pendant mes vacances d’été pour pouvoir financer ma rentrée scolaire». Hassan préfère ce travail, parce qu’il lui permet de gagner de l’argent pour financer ses études et aider sa famille.
D’autres vendeurs occasionnels comme les vendeurs de glace qui passent leurs journées à se déplacer d’une zone à l’autre. Une autre catégorie de travailleurs saisonniers apparaît aussi pendant les trois mois d’été, à savoir les animateurs et animatrices des clubs sur plage. Ces derniers se chargent de l’animation et l’organisation des spectacles pour enfants. Les animateurs ont la responsabilité de protection et suivi des enfants.
Un métier que Sanaa fait avec plaisir pour des enfants venus de différentes régions. Snaa qui est une animatrice d’un club sur la plage déclare: «J’aime ce métier même s’il me stress, et même si encore le salaire n’est pas assez satisfaisant». Sanaa gagne dans les 15 jours qu’elle passe avec chaque groupe d’enfants 1000 DH. Elle ajoute : «Je trouve un grand plaisir à jouer avec des enfants qui viennent passer quelques jours au sein de ce club, parce que cela me permet de changer la routine des études». D’une manière ou d’une autre les petits métiers permettent à ces personnes de gagner leur vie pendant cette période estivale pour faire face à leurs besoins. Des vacances stressantes pour les uns et bonnes pour d’autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *