Les rapports entre l’Homme et la nature selon Rita Alaoui

Les rapports entre l’Homme et la nature selon Rita Alaoui

«De battre mon cœur s’est arrêté». Le thème est à imputer à l’artiste-peintre marocaine Rita Alaoui, qui a fait ce choix pour étaler ses œuvres, du jeudi 15 au 31 mars, sur les cimaises de la Galerie Venise Cadre à Casablanca. Une thématique qui renvoie à la préoccupation de cette artiste, à savoir la relation si fragile que l’homme porte à la nature. «L’arbre et la forêt tiennent une place majeure dans son travail et ainsi elle est aujourd’hui connue pour son arbre de vie, initiateur d’une série de travaux aux multiples facettes», précisent les initiateurs à propos des œuvres de Rita Alaoui. Aussi, l’être humain est au centre des intérêts de cette artiste. «Elle se préoccupe aussi du manque d’amour et de la façon dont les individus se comportent au sein de nos sociétés touchées par la mondialisation», avancent les organisateurs. Ce sont donc des regards que Rita Alaoui livre constamment sur le vécu quotidien à travers ses œuvres. Pour ce faire, cette artiste-peintre s’exprime aussi bien grâce à la peinture qu’à l’installation, au collage, à la photographie et la vidéo. Chose qui lui a permis de bien se positionner sur les scènes nationale et internationale. Dans ce sens, l’artiste-peintre Bernard Collet a bien mis en valeur le travail de Rita Alaoui et ses rapports avec la nature. «Il s’agit toujours, pour celui qui crée, de poser la question de son rapport au monde et au réel, ce que fait Rita Alaoui en utilisant des matériaux supports différents dans lesquels elle découpe sa forme d’arbre, papier imprimé, papier cadeau», indique-t-il à propos de l’œuvre de Rita Alaoui. Et d’enchaîner : «C’est là que l’évidence se fait, des photographies de façades d’immeubles ou d’arbres urbains, d’arbres souffrant de leur trop grande proximité avec l’Homme». Des œuvres qui donnent, certes, à méditer !
Pour rappel, Rita Alaoui a participé à plusieurs expositions collectives dont «Network», «Le printemps du dessin», «L’amour et la violence», «Paysages» et «Archétypes». Cette artiste-peintre est diplômée de la Parsons School of design New York en 1996. Une consécration qui lui a valu  l’intérêt des galeries, des collectionneurs et  des fondations. Alors, son exposition, dont le vernissage aura lieu jeudi 15 mars, est une bonne occasion pour découvrir son art !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *