Les Rencontres internationales de la photo de Fès explorent la notion de territoire

Les Rencontres internationales de la photo de Fès explorent la notion de territoire

Expositions, projections, ateliers et débats au menu de la 11ème édition 

21 artistes issus de 13 pays différents seront réunis à Fès à l’occasion de la 11ème édition des Rencontres internationales de la photo. Prévue du 30 novembre au 20 décembre, cette manifestation est organisée dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2018. Elle sera placée sous le thème «Par-delà les territoires». Selon les organisateurs, «elle se propose d’interroger le médium, d’explorer la notion de territoire et les nouveaux usages de la photographie contemporaine». Comme chaque année, de multiples activités sont proposées aux férus de la photo. Au programme, des expositions, des projections, des ateliers et des débats. «Les expositions sont présentées dans divers espaces culturels disséminés entre ville nouvelle et médina autour du thème «Par-delà les territoires». Il s’agit de multiplier les croisements de regards en un système d’échange d’un lieu à l’autre. En établissant des passerelles entre les scènes française et marocaine».

La question des «territoires» au cœur de cette édition

Cette édition déploie un ensemble de photographies qui montrent la pluralité des formes d’expression actuelles. «Les photographies portent la trace et exhibent des territoires aux équilibres précaires, en tension entre l’accablement des sols et la liberté des sommets. À partir de cela, les frontières deviennent incertaines, les catégories s’abolissent. La photographie comme le territoire est l’objet d’incessantes métamorphoses, les délimitations et les lignes de démarcation, intérieures ou extérieures, sont questionnées par les artistes dans un double mouvement d’appartenance et de décentrement», explique à ce sujet Mohamed Thara, artiste plasticien, enseignant-chercheur et commissaire de l’exposition. Et d’ajouter que «cette édition entend faire circuler des idées et créer de nouvelles dynamiques. Les photographes sont des raconteurs d’histoires et des explorateurs à la recherche de nouveaux territoires, ils témoignent des bouleversements du monde et questionnent le médium».

Une incitation à la réflexion et à l’action

En réunissant une cosmologie visuelle complémentaire et des œuvres aux préoccupations proches, l’exposition «Par-delà les territoires» entend interroger la photographie de territoires et la restituer à l’intérieur du vaste champ de la pratique contemporaine où les images dialoguent les unes avec les autres au sein de l’espace géographique. «Tout territoire est une frontière, il construit et déconstruit, entre ligne de fuite, fissure, fracture, bord, il crée marge, clôture, zone, ghetto. Comment passer d’ici à là-bas ? Entre là-bas et ici ? Entre le dehors et le dedans? Le péril est en effet au cœur de la traversée. On oublie qu’un territoire est presque toujours le théâtre de conflits personnels ou collectifs, visibles ou invisibles», indique M. Thara. En effet, les Rencontres internationales de la photo de Fès donnent à découvrir des photographes auteurs internationaux comme Marc Montméat, Jonathan Hindson, Nicolas Camoisson, Benoit Cary et Bruce Milpied. L’événement rassemble également des artistes nationaux à l’instar de  Hicham Gardaf, Yassine Alaoui Ismaili, Mustapha Azeroual, Zakaria Ait Wakrim, M’hammed Kilito et Mohamed Thara.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *