«Les seigneurs du lac»

La soirée de clôture et de remise des prix du Festival International du Film animalier et de l’Environnement – FIFALE – a eu lieu samedi soir au Théâtre Mohammed V de Rabat. Au milieu des 50 films documentaires inédits représentant pas moins de huit pays – France, Maroc, Australie, Grande-Bretagne, Suisse, Chine, Japon et Inde – en compétition, c’est le documentaire « Les seigneurs du lac » qui l’a emporté.
Ce film de 50 minutes, réalisé par Jean-Philippe Macchioni, met en scène deux couples de cygnes qui se partagent le royaume du lac de la côte. Entre eux, le conflit est permanent et comme chaque année, la naissance des poussins ne fait qu’aggraver la situation car il faut les protéger à tout prix… Jean-Philippe Pacchioni n’en est d’ailleurs pas à sa première oeuvre du genre, puisqu’on lui connaît notamment « Une histoire de guêpes » réalisé en 1994.
Avec son film sur les cygnes, il a hérité samedi d’une Cigogne, emblème du Festival et animal mythique du Maroc. Lors de cette édition, qui comprenait aussi des manifestations parallèles comme l’exposition des tableaux de Miloudi Nouiga, l’objectif affiché était de présenter les meilleurs productions mondiales de films animaliers et environnementaux, mais aussi de sensibiliser et de mieux faire connaître l’environnement, ses atouts et ses problèmes. Outre la Cigogne d’or, « Alerte moustique » réalisé par T. Perrot, a reçu la Cigogne d’argent, « L’incroyable aventure du gorille mabéké », de Jean-Yves Collet, celle de bronze.
Le prix spécial de jury est revenu à « La fabuleuse aventure des hommes et des animaux » réalisé par F. Fougea. Le « prix coup de coeur » a été remporté par « La vie secrète de Tifoune la fouine ». Une Cigogne d’honneur a enfin été décernée au film « Le peuple migrateur » projeté en avant-première au FIFALE, et réalisé par Jacques Perrin. Le jury était composé de Amina Majlal, Pierre De Caunes, Larbi Sbaï, John Swepston et Manuel Gélin, président.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *