Les «transes missions» de l’artiste Abdallah Hariri

Les «transes missions» de l’artiste Abdallah Hariri

Il est l’un des premiers à avoir adopté la calligraphie comme mode d’expression. Ses toiles murmurent des signes, des symboles et des couleurs. Sous le thème «Transes missions», l’artiste-peintre, Abdallah Hariri, exposera une cinquantaine de ses œuvres à la galerie Bab Rouah du 31 mars au 21 avril. Ce Casablancais qui a bénéficié d’une longue formation artistique au Maroc et à l’étranger unit dans ses dernières toiles différentes étapes de son parcours artistique, commençant par la présence de l’aspect actif de la lettre arabe au sein des autres composantes de la toile, passant par la présence d’ondulation des couleurs. «Je suis un artiste qui a une relation forte avec la lettre arabe et je reste fidèle à l’art de la calligraphie», a indiqué à ALM Abdallah Hariri. Mais ceci a un charme très particulier quand il s’agit d’un créateur qui se distingue par son expérience artistique étalée sur plus de quatre décennies. Abdallah Hariri a travaillé plus de trois ans pour dévoiler cette nouvelle création qui se distingue par une affluence des couleurs dont la couleur verte et ses dérivées. «J’utilise la couleur verte dans mes nouvelles toiles pour la première fois depuis 45 ans. J’ai décidé de l’utiliser dans cette exposition pour marquer une nouveauté». La peinture chez Hariri constitue à chaque fois une nouvelle expérience. C’est un moment de dévoilement, de pureté et de reconnaissance. «Dans ces travaux, sont présents les mouvements comme étant un ameublement artistique qui permet à la lettre d’être plus pure et plus neutre. La couleur y est présente comme une touche indépendante de son contexte démuni de tout sens. Avant tout, nous nous arrêtons sur ces cicatrisations calligraphiques résumant l’expérience de cet artiste qui a bouleversé le regard paresseux du récepteur depuis plus d’un quart de siècle», a écrit Aziz Azghai, poète et artiste plasticien. A noter que l’artiste-peintre El Hariri a fait des études en décoration, peinture, design, gravure et art graphique à Casablanca, en France, en Italie et en Pologne. Depuis 1965, M. El Hariri enchaîne les expositions individuelles et collectives au Maroc et à l’étranger, notamment en Algérie, Allemagne, Arabie Saoudite, Canada, Chine, Egypte, Espagne, France, Italie, Japon, Koweït, Portugal, Syrie, Sénégal et aux États-Unis. Parmi les dernières expositions au Maroc, on cite une exposition collective à El Jadida ainsi q’une exposition au Salon international du livre de Casablanca (SIEL). Il est membre de l’association internationale des arts plastiques de l’Unesco, et membre de la coalition des arts et de la culture au Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *