L’étau se serre autour du cou de Jackson

L’étau se serre autour du cou de Jackson

La défense de Michael Jackson, jugé pour abus sexuels sur mineur, a tenté de démonter les accusations portées contre la star par le frère de sa présumée victime. L’adolescent de 14 ans avait raconté devant le tribunal de Santa Maria (Californie, ouest) les abus sexuels commis, selon lui, à deux reprises sous ses yeux par Michael Jackson. Mardi, l’avocat Thomas Mesereau a mis en doute le fait qu’il ait pu pénétrer dans la chambre du chanteur, protégée par une alarme. « Les deux fois où vous prétendez avoir vu (les scènes d’abus), l’alarme s’est déclenchée, n’est-ce pas? », a-t-il demandé, laissant entendre que la star n’a pu se laisser surprendre. « Oui », a admis le témoin, assurant cependant que la sonnerie ne pouvait être entendue la porte fermée. Le garçon affirme avoir surpris le chanteur dans sa chambre de sa propriété californienne de Neverland, en train d’abuser de son frère, alors âgé de 13 ans, début 2003. Thomas Mesereau a insinué que ses versions des faits variaient souvent. « Vous avez donné des descriptions différentes à chaque fois qu’on vous a interrogé », a-t-il dit, évoquant l’habillement des protagonistes ou les gestes supposés de Jackson. Ce à quoi le garçon a répondu qu’il n’avait pas souvenu de versions différentes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *