L’héritage d’Ibn Battouta décortiqué à Tanger

L’héritage d’Ibn Battouta décortiqué à Tanger

Un séminaire qui traitera des thèmes autour du célèbre voyageur et explorateur tangérois

Les derniers préparatifs pour l’organisation du deuxième festival international Ibn Battouta- dont le lancement des travaux est prévu le 9 novembre au centre culturel Ahmed Boukmakh de Tanger- vont bon train. Initiée par l’association portant le nom du voyageur et explorateur tangérois, cette manifestation de quatre jours prévoit un symposium sur le thème «L’héritage d’Ibn Battouta : Un patrimoine qui résonne avec les valeurs universelles contemporaines». Ce symposium intellectuel aura lieu «autour du célèbre voyageur et de son périple, impliquant un groupe d’écrivains et d’intellectuels marocains de renom», selon les organisateurs.

Ce séminaire traitera des thèmes autour du célèbre voyageur et explorateur tangérois et ce en rapport avec l’objectif principal de cette deuxième édition. «Ce genre de rencontres est devenu une tradition de l’association, permettant ainsi à des professeurs, chercheurs et grands voyageurs de se retrouver et de débattre de thèmes variés touchants de près ou de loin au voyage et au tourisme», souligne Aziz Benami, président fondateur de l’association Ibn Battouta, organisatrice de ce festival. 

Ce séminaire couvrira, selon les organisateurs, une série de nouvelles études en conformité avec le thème principal de cette édition et visant à mettre en évidence la tolérance et la paix et de montrer comment le respect des valeurs universelles est le meilleur moyen de vivre ensemble en harmonie. Parmi les intervenants à ce symposium intellectuel ayant confirmé leur participation, il y a lieu de citer le chercheur et éditeur Jaafar Al-Kansousi. Ce spécialiste du monde arabo-musulman s’intéressera pour sa part à la relation entre Ibn Battouta et Ibn Taymiyyah, de sorte que le premier a voyagé et s’est ouvert aux autres cultures alors que le second s’est fait connaître avec une vision plutôt introvertie. Muhammad Al Boughali, spécialiste en philosophie de l’Occident islamique, présentera, quant à lui, sa vision sur l’importance de la linguistique dans les récits des aventures du célèbre explorateur tangérois. Alors que le chercheur et voyageur, Abdullah Alaoui, qui a visité l’Inde, la Chine et les Maldives à plusieurs reprises sur les traces d’Ibn Battouta, tentera, lors de symposium, de mettre la lumière sur certaines zones d’ombre et erreurs communément commises par les publications dédiées à Ibn Battouta.

Il est à noter que cette deuxième édition – dont les travaux auront lieu autour du thème «Les voyageurs, ambassadeurs de la paix»- sera marquée par la programmation de conférences, carnavals, projections de films, pièces de théâtre, ainsi que des expositions artistiques et des concerts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *