L’Institut français célèbre le conte et l’oralité à Agadir et Tiznit

L’Institut français célèbre le conte et l’oralité à Agadir et Tiznit

L’édition 2018 marquée par une programmation riche et variée

Pour la troisième année consécutive et suite au succès de la première édition, l’Institut français organisera, du 12 au 18 février, la Semaine du conte et de l’oralité à Agadir et Tiznit, avec des spectacles jeune public et tous publics, ateliers, projections et concours de conteurs. 

L’édition 2018 sera marquée par une programmation riche et variée, à travers la présentation des contes des sages soufis.

Dans ce spectacle de théâtre et d’ombres tout public, les contes sont tirés du recueil «Contes des sages soufis» de Henri Gougaud, écrivain et conteur français dont le travail d’adaptation offre une meilleure accessibilité aux contes soufis pour le lecteur d’aujourd’hui.

Ces contes font découvrir une facette fondamentale de l’Islam : le soufisme.

Le conteur Badradine Reguieg et les projections d’ombres réalisées par Veronique Le Gaillard servent les histoires afin de transporter le spectateur dans l’univers poétique et philosophique des contes soufis.

Au menu également, un Kamaishbai (technique de contage d’origine japonaise) plus rythme et fluide pour intéresser aussi bien les adultes que les adolescents et dans lequel Philippe Robert bruite, chante en direct et utilise toutes les surprises visuelles possibles pour que ces récits édifiants soient vivants comme un film d’animation.

Ce spectacle assure une heure de contes et de nouvelles du Japon, de France et d’Afrique en 170 dessins.

On retrouvera également le conte musical «Le voyage de Delacroix», qui parle de l’une des aventures du peintre français qui a débuté lorsqu’il débarqua le 25 janvier 1832 dans la baie de Tanger. Il ne le savait pas encore, mais ce qu’il allait vivre lors de ce voyage extraordinaire dans le Royaume chérifien allait bouleverser profondément son art mais aussi toute l’histoire de la peinture occidentale. Le programme comprend une formation aux techniques d’oralisation du conte ou initiation à l’art de conter et qui s’adresse aux personnels enseignants ainsi qu’à toute personne souhaitant découvrir les techniques d’oralisation du récit et susceptible de dispenser elle-même une initiation au «racontage». Elle procède à la fois de l’enseignement de techniques spécifiques nécessaires au conteur et de l’appropriation par celui-ci d’un ensemble d’outils permettant la recréation de cette formation au profit d’enfants francophones ou non dans le cadre de la classe ou d’ateliers de conte ponctuels ou pérennes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *