L’Institut français de Casablanca entame sa nouvelle saison

L’Institut français de Casablanca entame  sa nouvelle saison

La rentrée culturelle de l’Institut français de Casablanca démarre sur les chapeaux de roue. Pour cette saison, les organisateurs proposent une programmation sous le signe de la COP22, prévue en novembre à Marrakech. Riche et diversifié, le programme offre au public de la musique, du théâtre, de l’humour, des performances, de la danse, de l’art plastique, des rencontres et des conférences. ALM vous présente les temps forts de cette rentrée culturelle qui marquera les mois de septembre, novembre et décembre. A commencer par le nouveau spectacle musical «De Kaboul à Chicago» de Rachid El Garrab.

Inspiré des musiques du monde et d’une trentaine d’années d’expérience de la scène, ce musicien présente un voyage musical fort en émotions. «Il s’agit des musiques de l’Afghanistan et de l’Inde, du monde arabe (Maroc, Égypte, Liban), de l’Amérique latine et des États-Unis. Toutes ces musiques sont à forte connotation spirituelle et basées essentiellement sur la performance (improvisation)». Toujours dans le volet musical, un concert festif et récréatif sera donné par le groupe Namaz Pamous. Cette formation réunit quatre musiciens qui s’inspirent de mélodies jazz manouche, rythmes des Balkans et d’Amérique latine. Ce joyeux quatuor présentera au public son nouveau spectacle plus «cabaret», pimenté de ska et d’influences rock. Outre la musique, le programme donne à découvrir la performance «Présage» de Hicham Berrada, accompagné de Lurent Durp. Il s’agit d’un véritable théâtre alchimique, dans lequel l’artiste associe dans un bécher différents produits chimiques. Il fait émerger un univers mis en mouvement par différentes manipulations. Ces transformations de la matière, qui sont filmées et simultanément projetées à l’écran, plongent le spectateur dans un monde féérique aux couleurs et aux formes fascinantes.

Le public casablancais aura le privilège de découvrir des rencontres chorographiques. Celles-ci seront produites par plusieurs compagnies de plusieurs nationalités. Il y a lieu de citer la compagnie francaise «Daruma» et les compagnies marocaines «Col’Jam» et «les pieds nus». De la comédie et de l’humour seront au rendez-vous au Théâtre 21 de l’institut. D’ailleurs, ce lieu accueillera «Le point virgule», un véritable tremplin qui s’invite à Casablanca pour présenter ses coups de cœur artistiques de l’année. Ce rendez-vous présentera les futurs grands de l’humour. La rentrée culturelle sera également une occasion de présenter les dernières œuvres littéraires les plus marquantes. On retrouve parmi elles «Best-seller» de Réda Dalil, «La faute et le festin : La diversité culturelle au risque de la culture», de Driss C. Jaydane, «La semaine où j’ai aimé» de Moha Souag et «Absolut hob» de Rachid Khales. Enfin, le programme donne la part belle aux conférences placées sous le signe de la COP22. Elles seront organisées sous différentes thématiques dont «Cultivons la durabilité : les changements s’imposent à nous», «Solutions alternatives contre le réchauffement climatique: changer de modèles de pensée et d’action!», «L’exemple Maghreb Sahel : inventer ensemble un futur commun», «L’agroécologie, une éthique de vie pour la terre et l’Humanisme».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *