L’Iran récupère une pierre tombale volée

Cette pierre tombale, vieille de 900 ans et « unique en son genre, a été volée il y a trois ans dans une mosquée proche de Yazd », l’une des plus belles villes dans le désert du centre de l’Iran, a rapporté l’un des responsables de l’organisation nationale du patrimoine, Mohammad Haj Seyed Javadi. « Elle a été saisie par la police de Londres » en coopération avec Interpol, et remise à l’ambassade de la République islamique dans la capitale britannique, a-t-il ajouté. Elle est arrivée lundi matin à l’aéroport de Téhéran. La pièce, un mihrab funéraire daté de l’année 533 du calendrier islamique (1112 après JC), porte des versets du Coran en coufique, forme initiale de l’écriture arabe, le nom du défunt, Abdullah, des arabesques et des motifs floraux. Ce marbre de 81 sur 65 cm et de près de 50 kg « devait être vendu aux enchères chez Christie’s », a indiqué Mohammad Haj Seyed Javadi. Selon l’agence officielle Irna, sa valeur marchande a été chiffrée à environ 100.000 livres (172.000 dollars). « Un antiquaire britannique en a fait l’acquisition à Dubaï, elle a été transportée par bateau à Londres, mais la police britannique a pu la retrouver grâce aux renseignements diffusés par la police iranienne », a déclaré un diplomate iranien à Londres, Sefatollah Taheri Shemirani, cité par Irna. La pierre va être remise en place dans la mosquée d’Abrand Abad, à 10 km à l’ouest de Yazd. « Nous allons discuter avec les gardiens de la mosquée sur les moyens de la protéger », a dit Mohammad Haj Seyed Javadi. Les voleurs ont été identifiés, selon Mohammad Haj Seyed Javadi qui n’en a pas dit plus sur leur compte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *