Lire

Les déferlantes

La Hague… Ici on dit que le vent est parfois tellement fort qu’il arrache les ailes des papillons. Sur ce bout du monde en pointe du Cotentin vit une poignée d’hommes. C’est sur cette terre âpre que la narratrice est venue se réfugier depuis l’automne. Employée par le centre ornithologique, elle arpente les landes, observe les falaises et leurs oiseaux migrateurs. La première fois qu’elle voit Lambert, c’est un jour de grande tempête. Sur la plage dévastée, la vieille Nan, que tout le monde craint et dit à moitié folle, croit reconnaître en lui le visage d’un certain Michel. D’autres, au village, ont pour lui des regards étranges. Comme Lili, au comptoir de son bar, ou son père, l’ancien gardien de phare. Une photo disparaît, de vieux jouets réapparaissent.

Les déferlantes
de Claudie Gallay
Editeur : Rouergue


Virginia Woolf

Dans la ronde de ceux qui entourent Virginia, chacun se découvre ici à travers ses secrets, ses masques, souvent ignorés d’elle et, jusqu’ici, négligés. Mais surtout, de Virginia Stephen, née en 1882, à Virginia Woolf, suicidée en 1941, se livre une femme apte à étreindre le monde et qui s’efforça, sa vie durant, de faire accepter son génie par les siens. Une femme qui aura pu dire : «Je sens dans mes doigts le poids de chaque mot», avant de répondre à l’appel de l’eau et à ‘l’ étreinte’ promise par la mort en allant se noyer, les poches pleines de pierres, dans la rivière Ouse. Un suicide dont on découvre, ici encore, qu’il eut aussi certaines raisons navrantes selon la biographe.

Virginia Woolf de Viviane Forrester
Editeur : Albin Michel


Présences

Ecrits intimes, scénarios, articles, essais, Olivier Assayas n’a jamais cessé d’écrire : sur ses goûts et sa pratique du cinéma, sur la peinture, sur la musique, sur les années 70, sur ses voyages, sur ses rencontres – avec Maggie Cheung, Jean-Pierre Léaud, Hou Hsiao-Hsien, Edward Yang, Bergman… Des rencontres qui ne sont jamais seulement des rencontres de cinéma. Ni toujours des rencontres avec des vivants, mais des présences assez fortes pour le guider dans son labyrinthe, au risque de le perdre, et plus souvent de le guider. Ecrit entre 1980 et aujourd’ hui, chacun des textes de ce recueil évoque des modes d’être artiste à l’époque moderne: Picasso, Godard, Fassbinder, Visconti, Bacon, Warhol, Cassavetes, Guy Debord… Autant de repères dans un parcours solitaire, autant de phares dans une navigation qui aimante Assayas vers les pôles les plus actuels de l’énergie créatrice. Dut-il les chercher jusqu’en Chine ou au plus profond de lui même, en quête de la modernité qui nourrit à ses yeux le cinéma.

Présences d’Olivier Assayas
Editeur : Gallimard



Ne vous résignez jamais

C’est le fil rouge d’une vie. Le refus radical de la résignation à un monde qu’elle n’aimait pas et les luttes que Gisèle Halimi a menées contre l’injustice et la discrimination. Son féminisme d’abord et non le féminisme. Car si ses chemins l’ont menée à Simone de Beauvoir – dont elle trace un portrait inattendu et pour certains sans doute surprenant – c’est à l’inverse de celle-ci, par la souffrance et le rejet subi, qu’elle est devenue féministe. Et non par l’étude des mythes. «Puisque tu es une fille», lui disait Fritna, sa mère. Elle construit alors sa réflexion toujours vers le même but : libérer les filles, les femmes, des carcans du passé, pour qu’elles deviennent des individus et des citoyennes à part entière. Ainsi, ce témoignage emblématique, où Gisèle Halimi aborde des aspects jamais évoqués auparavant, est aussi une façon, pour elle qui n’a eu que des fils, de léguer quelque chose à sa petite fille. De ce livre miroir, elle dit : «J’ ai tenté, à ce moment de ma vie, d’exprimer deux ou trois choses que je sais du féminisme, de sa revendication de dignité mais aussi de ses dérives. Et d’entrevoir l’avenir des femmes et des hommes dans un monde de plus en plus difficile à déchiffrer.»

Ne vous résignez jamais
de Gisèle Halimi
Editeur : Plon



Le Don

La photographe italienne Giorgia Fiorio, qui a participé pour le projet «Le Don» à la finale du prestigieux Eugene Smith Award, a entrepris depuis 2000 une recherche exhaustive et planétaire sur les manifestations contemporaines des croyances spirituelles. Ethiopie, Pologne, Philippines, Haïti, Inde, Tibet, Birmanie, Thaïlande, Afrique, Océanie : à travers peuples et continents se dévoile un panorama saisissant des rites sacrés et protéiformes de la communauté humaine à l’aube d’un nouveau siècle, visions du «corps priant», de ses gestes, de ses postures et de la richesse plastique complexe des rituels.

Le Don de Giorgia Fiorio
Editeur : Actes Sud


L’Histoire d’un mariage

Holland Cook est un jeune homme d’une grande beauté, à la personnalité mystérieuse. Pearlie tombe amoureuse de lui au premier regard. Mais la Seconde Guerre mondiale éclate et sépare les deux adolescents. Holland quitte son Kentucky natal pour rejoindre la Royal Navy. En 1949, à San Francisco, leurs routes se croisent de nouveau et ils se marient. Pourtant, Holland n’est plus le même. Traumatisé par la guerre, il s’enferme peu à peu dans le silence. Sa femme construit autour de lui un cocon protecteur, allant jusqu’à retirer des journaux les articles les plus sordides. A l’écart du monde extérieur, Pearlie pense vivre un bonheur tranquille. La belle histoire vole en éclats lorsqu’elle reçoit la visite de Charles Drumer, dit Buzz, un homme d’affaires qui affirme être l’amant de son mari.

L’Histoire d’un mariage
d’Andrew Sean Greer
Editeur : L’Olivier

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *