Dans le cadre du programme de généralisation du livre : 30 bibliothèques publiques verront le jour dans le monde rural en 2019

Dans le cadre du programme de généralisation du livre : 30 bibliothèques publiques verront le jour dans le monde rural en 2019

Près de 30 bibliothèques publiques seront créées dans le monde rural l’année prochaine. L’annonce a été faite par Mohamed Laâraj, ministre de la culture et de la communication, lors de sa présentation du projet de budget sectoriel au titre de l’année 2019, devant la commission de l’éducation, des affaires culturelles et sociales à la Chambre des conseillers.

Le responsable du département a cité d’autres démarches nécessaires pour soutenir et promouvoir la lecture auprès des jeunes. «Le programme de généralisation du livre prévoit le soutien de 25 bibliothèques dans les régions du Souss-Massa, Drâa-Tafilalet, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès, Marrakech-Safi et Guelmim-Oued Noun. Dans le domaine des expositions, il sera procédé à l’organisation de la 25ème édition du Salon international de l’édition et du livre 2019 à Casablanca, la participation des éditeurs marocains à 33 salons internationaux ainsi que l’organisation de 12 salons régionaux et provinciaux du livre», annone M. Laâraj. S’agissant des domaines de l’art et de la création, le ministère se penchera sur un projet de mise en place du réseau national des écoles supérieures spécialisées dans les arts plastiques. De plus, le domaine musical sera marqué par la réforme du système d’enseignement de la musique et de la chorégraphie.

«Cela sera réalisé à travers la révision et l’unification des programmes pour assurer un enseignement de qualité conforme aux standards internationaux, et la création de nouveaux conservatoires de musique à Mohammedia, Settat et El Jadida», indique-t-il. Mohamed Laâraj a, en outre, mis en relief les mesures incitatives destinées à la création culturelle nationale, à travers une révision rigoureuse de la politique de subvention pour pérenniser le soutien de l’art et de la culture sur des bases claires et transparentes, dans l’objectif d’encourager l’action culturelle nationale tant en milieu urbain que rural. «Ces programmes reposent essentiellement sur une action juridique et structurelle, rappelant la programmation d’un ensemble de textes juridiques en 2019 qui mettent en exergue les efforts consentis et ceux restant à fournir». Il faut noter que le département de la culture a bénéficié d’une enveloppe de 759,18 MDH au titre du projet de loi de Finances 2019, répartie entre le budget de fonctionnement (429,18 MDH) et le budget d’investissement (330 MDH), soit une progression de 3% par rapport à 2018.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *