De la lutte comme mode de vie

De la lutte comme mode de vie

Il s’agit à la fois d’un récit de voyage  et d’un reportage romanesque qui relate la vision de l’écrivain espagnol, Juan Goytisolo, qui a élu depuis de longues années domicile à Marrakech, sur cette tradition de lutte turque. On célèbre ici l’art de la lutte huileuse qui est un rituel à la fois mystique et physique  en Turquie. Une tradition qui nous vient de l’Asie Centrale décrite ici avec beaucoup de recul par un auteur qui a toujours été très proche des coutumes ancestrales des peuples du monde et surtout cette région du monde qui s’étale des steppes au Caucase en passant par le plateau anatolien.

  Il s’agit là d’une traduction de l’édition espagnole par Joëlle Lacor, rehaussée de photographies signées par Isabel Munoz. L’ouvrage contient aussi une traduction arabe, avec une interview réalisée par le journaliste, critique et éditeur Abdelrhaffar Souirji.
Avec Juan Goytisolo, à qui l’on doit des textes magnifiques comme « Pièces d’identité», «Danses d’été», «Les vertus de l’oiseau solitaire» ou encore «La longue vie de Marx», on fait le voyage d’Istanbul à Edirne, pas loin de la frontière bulgare. On suit avec lui l’histoire de ce sport, qui est aussi un mode de vie et de pensée.

La lutte huileuse devient aussi un prétexte pour revenir sur l’histoire de l’Empire ottoman, pour relater des faits d’histoire, brosser un tableau en images d’une époque pas si lointaine que cela, mais dont il ne subsiste aujourd’hui que quelques hauts témoignages vivants tels que ce rite de passage qu’est la lutte presque nue, où la force le dispute à la détermination et le mental d’acier. On parcourt ce court texte à la fois en français et en arabe, on s’arrête sur la force des photographies qui en rendent toute la puissance, avec toujours cette interrogation : ces athlètes avaient-ils un autre rôle social que de manifester leur force ? A coup sûr, oui. Car, cette démonstration de muscles et de force s’accompagnait par une discipline rigoureuse qui en dit long sur la mentalité turque. Dans une langue simple, avec juste ce qu’il faut de lyrisme, Juan Goytisolo signe ici un ouvrage de voyage qui fait référence sur les us et coutumes des lutteurs à l’huile. C’est aussi un document historique sur une région et une époque.

Bio express

Juan Goytisolo est né à Barcelone le 6 janvier 1931. Il est considéré  comme l’un des écrivains les plus importants de la seconde moitié du XX ème siècle. Il a raflé plusieurs prix prestigieux dont le prix national des lettres espagnoles en 2008. Il vit à Marrakech depuis de longues années.

Editions Les infréquentables. 60 DH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *