Edition 2017: Les heureux gagnants du Prix du Maroc du livre

Edition 2017: Les heureux gagnants du Prix du Maroc du livre

Le prix de la poésie a été décerné à Nabil Mansar pour son recueil de poèmes intitulé «Chanson du cygne» (en arabe) paru aux Editions Marsam à Rabat.

Les gagnants du prix du Maroc du livre pour l’année 2017 sont désormais connus. Après délibération, la commission de lecture du ministère de la culture a publié les résultats définitifs qui comprennent six catégories. Selon le ministère, le prix de la poésie a été décerné à Nabil Mansar pour son recueil de poèmes intitulé «Chanson du cygne» (en arabe) paru aux Editions Marsam à Rabat, tandis que le prix du récit et narration a été attribué à Abdelkarim Jouiti pour son roman «Les Marocains» (en arabe), édité par le Centre culturel arabe à Casablanca.

En ce qui concerne la catégorie des sciences humaines, le prix a été remporté ex aequo par le poète marocain Abdelaziz Tahiri pour son ouvrage intitulé «L’Histoire et la mémoire» (en arabe), publié aux Editions Bouregreg à Rabat, et l’écrivain marocain Yahya Boulahia pour son ouvrage intitulé «Les missions d’études au Japon et au Maroc» (en arabe), publié par le Centre arabe des recherches et des études des politiques à Doha. Pour sa part, le chercheur sociologue Abderrahim El Atri a obtenu le prix des sciences sociales pour son livre «Sociologie du pouvoir politique» (en arabe), paru à la Maison d’édition Rawafid au Caire. A son tour, l’intellectuel Mohammed Khattabi a reçu le prix des études littéraires, linguistiques et artistiques pour son ouvrage intitulé «Le concept, la notion et le dictionnaire spécialisé» (en arabe), publié aux éditions Konouz Al Maarifa à Oman.

De leur côté, les universitaires Mohammed Hatimi et Mohamed Jadour se sont vus attribuer le prix de la traduction pour leur traduction de l’ouvrage intitulé «Les origines sociales et culturelles du nationalisme marocain» du philosophe, historien et écrivain marocain Abdellah Laroui, édité par le Centre culturel du livre à Casablanca. Selon la même source, le nombre de travaux en lice pour le Prix du Maroc du livre pour l’année 2017 s’est élevé à 178 livres, répartis entre poésie (28), récit et narration (46), sciences humaines (26), sciences sociales (25), études littéraires, linguistiques et artistiques (35) et traduction (18). Il est à rappeler que le jury de cette édition a été présidé par l’écrivain et critique marocain Said Yaktine, tandis que la présidence des commissions de lecture a été assignée à Rachid El Moumni (poésie), Hassan El Mouden (roman), l’ancien directeur la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, Driss Khrouz (sciences humaines), au sociologue et académicien marocain Driss Bensaid (sciences sociales), à Charafeddine Majdouline (études littéraires, linguistiques et artistiques) et à l’universitaire marocain Ismail El Otmani (traduction). La cérémonie de remise du Prix de Maroc du livre aura lieu le jeudi 18 mai 2017.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *