La sélection de la semaine 28 octobre au 4 novembre 2014

La sélection de la semaine 28 octobre au 4 novembre 2014

Un si funeste désir de Pierre Klossovski
 

Ce recueil comprend des digressions sur des esprits aussi divers et apparemment opposés que le sont Barbey d’Aurevilly, Gide, Georges Bataille, Brice Parain et Maurice Blanchot : c’est à dessein que ce recueil d’essais débute par un commentaire sur Le Gai Savoir et se termine par une étude sur la «parodie» chez Nietzsche. Un thème fondamental parcourt ces digressions : l’aller et venir, les hauts et les bas de l’existence à travers le langage. «Se peut-il qu’il y ait chez ces malheureuses un si funeste désir de lumière ?» s’écrie Énée aux Enfers à la vue des âmes purifiées qui se pressent au bord du Léthé, pour y boire l’oubli de leur purification afin de remonter à la lumière terrestre dans un nouveau corps corruptible, vers de nouvelles souillures. On aperçoit combien ce mot de Virgile s’applique à ces esprits qui n’ont de cesse de se corrompre par de nouvelles œuvres, poursuivant une nouvelle signification, fût-elle du non-sens.

Collection L’imaginaire. Editions Gallimard. 280 DH.

André Gide, Francis Jammes, Correspondance, tome I : 1893-1899  

 

Il s’agit là d’une édition établie et annotée par Pierre Lachasse et Pierre Masson. Introduction de Pierre Lachasse, avec 2 fac-similés. Cette nouvelle édition en deux volumes, révisée et annotée par Pierre Lachasse et Pierre Masson, augmente de 260 lettres inédites celle que Robert Mallet avait publiée en 1948. Au-delà de son intérêt stylistique, elle constitue un important témoignage sur la vie littéraire de la belle époque. Ouvrage publié avec le concours de la Fondation Catherine Gide.

Editions Gallimard. 300 DH.

 

Passion en Kabylie de Gilles Kepel
 

Avec Passion en Kabylie, Gilles Kepel emmène le lecteur dans les montagnes du Djurdjura, au village natal de Mohammed Arkoun, son professeur trop peu écouté qui se fit l’apôtre de l’«humanisme de l’Islam» contre les militants islamistes et jihadistes de tout poil. Dans un village étrangement familier autant que mystérieux, au cœur douloureux de l’intimité franco-algérienne, il démêle les fils embrouillés, les ressentiments et les espérances, ainsi que les ressorts de la violence d’hier et d’aujourd’hui. Et c’est à quelques kilomètres que frappe, une semaine plus tard, le terrorisme de Daesh, qui enlève et assassine le guide de montagne Hervé Gourdel, affichant la vidéo du crime sur les réseaux sociaux. C’est tout le contexte du drame qui se noue dans notre relation avec l’Islam aujourd’hui que révèle cette passion en Kabylie.

 

Collection Témoins, Editions Gallimard. 280 DH.
 

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *