La sélection de la semaine 4 novembre au 11 novembre 2014

La sélection de la semaine 4 novembre au 11 novembre 2014

«Une brève histoire de tous les livres» de Lucien X. Polastron
 

En une ode résolument optimiste, une histoire du livre de sa naissance jusqu’à l’aube de sa dématérialisation. Du limon à l’ivoire, de la peau de mouton au papier, le livre opère sa mue au gré d’inventions parfois sidérantes de complexité contées avec gourmandise, érudition et impertinence. C’est un ouvrage pour amoureux des livres. On suit l’histoire du bouquin, on prend le plaisir de voir comment il a cheminé pour arriver à ce qu’il est aujourd’hui.

Editions Actes Sud. 220 DH.

«Bienvenue dans ce monde» de Amanda Svensson

 

Trois cœurs novices et rêveurs forment une constellation électrisante qui menace à tout moment de voler en éclats. Il y a d’abord Greta qui travaille dans un restaurant en attendant que sa vie commence enfin.   Il y a ensuite Simon : il dessine des triangles et il n’est pas comme les autres. Les pistes sonores de son cœur défilent deux fois trop vite.  Avec Greta c’est le coup de foudre… Dans le sillage de Simon vient aussi Claus, son ami d’enfance. Porteur d’un gène appelé «gène de la dépendance», il suit Simon partout. Sa piste sonore est supersonique et sa spécialité est de toujours tout faire échouer.

Editions Actes Sud. 220 DH.

 

«Percival Everett» par Virgil Russell de Percival Everett
 

Un homme rend régulièrement visite à son père âgé qui vit dans une résidence médicalisée : il termine les histoires que le vieil homme commence, lui apporte, à sa demande, l’appareil-photo qui doit lui permettre de garder la trace d’un monde qui peu à peu lui échappe, il l’écoute et délire avec lui… Vision intense, car très pudique, de l’amour filial, Percival Everett par Virgil Russell, plus encore que les autres œuvres de l’auteur, pénètre au cœur des mystères du langage et de la fiction. Autour d’un récit central rocambolesque et éminemment comique, narré par un vieillard attentif aux frasques des pensionnaires de la résidence, prolifère une galaxie d’univers imaginaires aussi inachevés que conflictuels et impressionnistes, où s’incarnent les différents modes d’émergence du sens et de la création sous l’égide de la grande énigme du vivant.

 

Editions Actes Sud. 220 DH.
 

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *