Le bonheur ou le stress de Eric Remacle

Le bonheur ou le stress de Eric Remacle

Les critiques de l’ouvrage d’Eric Remacle sont unanimes à faire ce constat. Et pour cause, l’auteur pousse loin la réflexion dans son ouvrage. Selon lui, «c’est grâce à notre conscience qu’il nous est possible à tous d’appliquer des stratégies mentales et émotionnelles spécifiques pour vivre un bonheur durable et authentique, même dans les environnements les plus hostiles».

Le retour aux anciens postulats est réel aujourd’hui. Les neurosciences et la psychologie positive de pointe confirment ce que des sagesses antiques et certaines spiritualités ont toujours enseigné, à savoir que «le bonheur ne dépend pas de notre environnement extérieur, mais qu’il est le résultat d’habitudes mentales et émotionnelles spécifiques».

L’auteur de l’ouvrage part de là pour nous faciliter cette compréhension. Il livre à travers son livre des clés pratiques pour arriver à ces états émotionnels. Les réponses aux questions fondamentales «Comment vivre dans un environnement stressant sans être stressé? D’où vient le malheur et pourquoi est-il si difficile d’être heureux? Quelles sont les habitudes du bonheur?» constituent le développement de l’ouvrage. L’auteur se veut être le plus convaincant possible. Ses références sont là aussi pour conforter sa thèse. 

Né en 1960, à Forest, Éric Remacle s’est éteint le 22 mai 2013. Cet universitaire belge, également homme politique, enseignait les sciences politiques à l’Université libre de Bruxelles. Le 5 février 2013, l’homme a été désigné pour présider la Coordination nationale d’action pour la paix et la démocratie (CNAPD).

Membre actif du parti Ecolo de l’époque, il fut aussi conseiller de l’équipe de recherche du cabinet du ministre Jean-Marc Nollet au gouvernement de la fédération Wallonie-Bruxelles. Il reçu plusieurs distinctions. En 2000 déjà, il reçut, conjointement, avec Paul Magnette, le prix Francqui (prix exceptionnel d’études européennes) décerné par la Fondation Francqui. Eric Remacle a été aussi docteur honoris causa de l’Université d’Etat de Tomsk (fédération de Russie).

Ed. 23 sept 2009

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *