«Le Petit P rince» en version hassanie bientôt dans les écoles du Sud

«Le Petit P rince» en version hassanie bientôt dans les écoles du Sud

Le but est d’encourager l’expression de l’identité sahraouie

La version hassanie constitue la 300ème traduction du «Petit prince» et coïncide avec le 90ème anniversaire du séjour de Saint-Exupéry à Tarfaya (Cap Juby), comme chef d’escale en 1927.

Plusieurs établissements scolaires des trois régions du Sud bénéficieront bientôt d’une opération de distribution gratuite de la version hassanie du chef-d’œuvre «Le Petit-prince» de Saint-Exupéry. Il s’agit d’une initiative menée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et la Fondation Phosboucraâ dont le but d’encourager l’expression de l’identité sahraouie. Traduite et publiée par ces deux institutions, et avec l’appui de la Fondation Antoine de Saint-Exupery pour la jeunesse, la version hassanie constitue la 300ème traduction du «Petit prince» et coïncide avec le 90ème anniversaire du séjour de Saint-Exupéry à Tarfaya (Cap Juby), comme chef d’escale en 1927. 

Selon les initiateurs, «ce projet ambitionne de promouvoir les droits culturels dans les régions du Sud. Ils souhaitent également valoriser le hassani comme l’une des composantes de l’identité nationale riche et plurielle». Ainsi les deux institutions placent cette publication dans le cadre d’une vision à long terme de programmation culturelle faisant de l’aventure saharienne de Saint-Exupéry une locomotive de dynamique et d’animation territoriale, notamment dans les villes mémoires de l’Aéropostale. Il faut noter que «Le Petit Prince» est né à New York mais beaucoup ignorent qu’il a été conçu dans le désert marocain pour lequel Antoine de Saint-Exupery avait un très fort attachement. Charmé par la ville de Tarfaya et le désert marocain, Saint-Exupéry non seulement y a trouvé la valeur humaine qu’il cherchait mais il y a appris aussi la langue arabe avec les communautés locales dans les tentes en buvant du thé.

Ce n’est donc qu’un juste retour que de traduire «le Petit Prince» en langue hassanie et d’honorer cette partie du Maroc qui a inspiré ce chef-d’œuvre de l’humanité. Le hassani est un dialecte arabe parlé au Sahara marocain. Sur une aire géographique étendue, il constitue la langue maternelle d’une population vivant de Oued Noun au Sud du Maroc, au fleuve du Sénégal, au Sud de la Mauritanie. À l’origine dialecte des bédouins, le hassani se distingue par divers traits phonétiques et morphologiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *