octobre 19, 2018

 

L’édition 2018 se clôturera le 15 avril : Le Maroc en force au Salon international du livre de Québec

L’édition 2018 se clôturera le 15 avril : Le Maroc en force au Salon international du livre de Québec

Ce sont 2.000 titres avec un nombre total de plus de 3.500 exemplaires, édités par diverses sources, dont 9 maisons d’édition, qui seront exposés lors de cette manifestation culturelle d’envergure.

La production littéraire marocaine sera dès ce mercredi 11 avril sous le feu des projecteurs au Salon international du livre de Québec (SILQ). Le Maroc est l’invité d’honneur de cette édition 2018 qui se clôturera le 15 avril. La participation à l’événement est menée par le ministère marocain de la culture en partenariat avec le Centre culturel marocain Dar Al Maghrib au Canada et le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger. «La présence du Maroc, en tant qu’invité d’honneur, au Salon international du livre de Québec, concrétise le dialogue, autant long que fertile, entre la culture marocaine – avec ses différentes composantes et générations– et la géographie culturelle canadienne diversifiée», souligne dans un communiqué Mohamed Laaraj, ministre de la culture et de la communication. 

Ce sont 2.000 titres avec un nombre total de plus de 3.500 exemplaires, édités par diverses sources, dont 9 maisons d’édition, qui seront exposés lors de cette manifestation culturelle d’envergure. Au rendez-vous un grand nombre d’auteurs marocains. Parmi eux, figurent Abdellah Boussouf, Asma Lamrabet, Fatiha Morchid, Kamal Benkirane, Mahi Binebine, Maria Guessous, Moha Ennaji, Mohammed Nedali, Mustapha Fahmi, Rachid Khaless, Rachida Azoud, Soumaya Naamane-Guessous et Yolande Cohen. Côté maisons d’édition marocaines, seront parmi les représentées à cette rencontre: «Afrique Orient», «Attaouhidi», «Bouregreg», «Chaaraoui», «En toutes lettres», «La Croisée des Chemins», «Les Frères Slaiki» et «Marsam» ainsi que «Tarik Editions». 

Ce sera l’occasion d’un échange intellectuel entre les deux cultures marocaine et canadienne et une opportunité pour présenter au public canadien une image intégrale de la culture marocaine dans sa pluralité et sa diversité. Et ce lors de tables rondes, des rencontres directes, ou des lectures créatives, des performances poétiques musicales et des présentations des dernières publications des auteurs, est-il indiqué. 

Pour l’écrivain Kamal Benkirane, la participation du Maroc à cette grand-messe du livre au Québec est une consécration en Amérique du Nord pour la littérature marocaine et permettra de créer un pont entre les deux mondes littéraires du Maroc et du Canada. L’auteur qui ne cesse à travers son organisme «E-Passerelle» de promouvoir les littératures francophones au Québec où il vit, présentera justement lors de cette nouvelle édition du SILQ son nouvel ouvrage «Les souliers mauves et autres nouvelles». Pour sa part, Rachida Azdouz, psychologue et vice-doyenne de la Faculté d’éducation permanente de l’Université de Montréal, présentera son livre «Le vivre-ensemble n’est pas un rince-bouche» publié tout juste au mois de mars dernier aux éditions Edito Gallimard. «Les Sépharades du Québec» de Yolande Cohen, professeure titulaire au département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal est l’autre ouvrage paru en août 2017 et édité par Del Busso Editeur, qui sera présenté dans l’espace de la diversité de ce Salon. De fait, le Centre culturel marocain Dar Al Maghrib a mobilisé pour ce Salon une vingtaine d’écrivains, poètes et auteurs issus de la communauté marocaine du Canada de confessions juive et musulmane.

Au programme également, dans le cadre d’un spécial «Auteurs marocains» du SILQ, l’émission de télévision «Arts et lettres» (1) , recevra la sociologue Soumaya Naamane Guessous pour aborder notamment le nouveau code de la famille au Maroc et autres réformes en perspective.

L’ambiance dans l’espace de la diversité du Salon sera aussi festive et colorée. Le Centre culturel marocain Dar Al Maghrib a programmé dès le coup d’envoi de la manifestation une exposition d’artisanat marocain et une exposition collective d’art plastique présentée par des artistes marocains résidant au Québec, le tout au son de la musique Gnawa.

Au Québec, cette participation haute en couleur du Maroc à cette édition 2018 du SILQ fait la fierté de la communauté marocaine au Canada. La diaspora marocaine compte ainsi marquer sa présence à cet événement culturel. «Notre présence s’inscrit dans le cadre de la construction de ponts entre les cultures marocaine et québécoise. Il s’agit aussi d’exprimer à travers notre participation notre patriotisme et notre grand intérêt pour notre culture», précise Selma Regragui, directrice et fondatrice de l’entreprise de communication 2C Com.

A noter que le Salon international du livre de Québec est l’un des plus anciens de la province. Sa première édition remonte à 1971. Il draine chaque année, depuis 2007, plus de 60.000 visiteurs, 750 auteurs et 900 éditeurs.

(1) La diffusion de l’émission est prévue le jeudi 12 avril à 15h30 heure canadienne sur les ondes de Ici Télévision, diffusée partout au Québec et au Canada.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *