Nouveau livre: L’imaginaire allié au scientifique par les soins de Benyounes Baghdadi

Nouveau livre: L’imaginaire allié au scientifique par les soins de Benyounes Baghdadi

Le dernier livre «Alerte des Epsiloniens» de l’écrivain marocain Benyounes Baghdadi allie brillamment le littéraire au scientifique. La tâche n’est indéniablement pas aisée ; cependant l’auteur semble avoir réussi le pari de par la création d’un univers imaginaire dans ce monde ici-bas.

«C’est un roman de science fiction qui raconte l’histoire d’une cohabitation entre des êtres infiniment petits «les Epsiloniens» et les humains qui ignorent leur existence», détaille Saïd Dkhissi, professeur à l’Université Mohammed V de Rabat, à propos du roman racontant l’histoire de deux personnages principaux amoureux l’un de l’autre, Adam et Sara. «Le lecteur est convié à entreprendre plusieurs voyages en compagnie des deux personnages vers l’univers invisible des Epsiloniens qui existe sur terre», commente M. Dkhissi en détaillant davantage la trame du livre. «Adam et Sara auront l’occasion d’assister à une démonstration de la force de ces créatures lorsqu’un Epsilonien dénommé Stratamykose, rongé par la haine, décide d’attaquer les humains», enchaîne le professeur universitaire en livrant ses regards autour de la démarche entreprise par l’auteur Benyounes Baghdadi pour concevoir son œuvre.

«En choisissant cette forme romanesque, le narrateur semble nous dire qu’il a le droit de conjecturer les choses de ce monde, surtout lorsque ces conjectures et la science s’étayent mutuellement», analyse le Pr. Dkhissi en décortiquant le titre de l’œuvre. Ainsi, le mot «Epsiloniens», dérivé de la cinquième lettre de  l’alphabet grec «Epsilon», est, selon le professeur universitaire, «une marque inaugurale qui suggère d’ores et déjà une inspiration mathématique et une interprétation qui se veut rationnelle et que le texte ne manquera pas de confirmer».

Quant au mot «Alerte», sa signification est fort connue pour son appartenance au jargon militaire. «L’association des deux vocables laisse entendre que les Epsiloniens, acteurs principaux dans le récit, sont des forces agissantes susceptibles de modifier le cours des événements sur la planète Terre», détaille davantage M. Dkhissi en rappelant que l’œuvre de Benyounes Baghdadi est composée de dix-neuf chapitres, précédés d’un avant-propos, mettant en scène l’histoire d’un autre monde possible dont l’architecture, les fondements, les conceptions et les systèmes de valeurs sont si différentes de ceux des êtres humains.

«L’élaboration de ce récit et la structuration des événements qui le constituent, cherchent à établir des liens entre la réalité telle que nous la voyons et l’expression subjective d’une autre réalité possible et tente de répondre à des interrogations formulées explicitement ou implicitement le long de cette démarche», souligne le professeur universitaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *