Occident contre Islam

Occident contre Islam

C’est une belle trouvaille littéraire que d’incarner cette histoire à Samarcande. Oui, ce retour sur l’histoire d’une ville mythique de l’actuel Ouzbékistan, celle que l’on appelait volontiers durant des siècles la «perle de la Route de la soie», est à la fois judicieux et risqué. Il crée en filigrane un arrière-plan historique à ce récit de guerre.  Samarcande est donc le décor de ce roman d’anticipation que Matthias Politycki situe en 2027. Rien que cela. Dans un avenir très proche, la Troisième Guerre mondiale a éclaté. Avec tout ce que l’on peut imaginer d’horreur autour de la guerre, avec tout cet arsenal nucléaire qui peut causer la fin de l’humanité. 

Hambourg, au cœur de l’Allemagne, est divisée, des troupes arabes d’Afrique du Nord ont envahi l’Europe de l’Ouest, et les Russes, de leur côté, avancent à pas sûrs de l’Est. La messe est dite, plus aucun espoir pour l’Europe de se relever. C’est la fin. Mais il reste un espoir, incarné par l’espion allemand Alexander Kaufner, envoyé en Ouzbékistan pour retrouver le tombeau caché du grand Tamerlan. Oui, le grand Tamerlan, ce tyran sanguinaire qui a bâti au XIVème siècle un empire s’étendant de la Chine à la Turquie actuelle et qui est un objet de vénération pour tous les fanatiques rêvant d’une domination mondiale de l’islam. La légende dit que celui qui s’emparera de ce sanctuaire deviendra plus fort que tous ses ennemis. Pour Kaufner, la découverte de ce lieu sacré et sa profanation seraient tout au moins un coup porté au moral des islamistes. Cette opération, si elle réussit, pourrait avoir le même impact symbolique que les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. Bref, c’est la confrontation donc de deux ondes, de deux cultures, de deux idéologies qui va précipiter le monde à sa perte. D’un côté, l’Occident et ses archaïsmes. De l’autre des islamistes, prêts à en découdre avec tout le monde pour se faire une place dans ce monde.

Si nous sommes là face à un roman certes d’anticipation et d’aventures, un récit de quête spirituelle sur la vie et la mort, il n’en demeure pas moins que c’est là un livre très actuel qui met en lumière le conflit chaque jour plus grandissant entre l’Occident et l’Islam. Il faut aussi y voir une lecture anticipée de la guerre dans un XXIème siècle qui peut  devenir synonyme d’un retour au Moyen-âge à tous les degrés, à la fois mort de l’humanisme et des valeurs de la démocratie, mais surtout retour à l’obscurantisme et aux idées rétrogrades.

Editions Actes Sud. 180 DH

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *