Plus de 84% des Marocains ne sont inscrits à aucune bibliothèque ou médiathèque

Plus de 84% des Marocains ne sont inscrits à aucune bibliothèque ou médiathèque

Racine publie son enquête sur leurs pratiques culturelles

64,3% de Marocains n’ont acheté aucun livre au cours des 12 derniers mois qui ont précédé l’enquête alors que 35,7% ont acheté des livres durant la même période.

Les Marocains lisent de moins au moins. La nouvelle, même si elle était plus ou moins pressentie, est cette fois-ci affirmée par une étude en bonne et due forme. Il s’agit d’une enquête sur les pratiques culturelles des Marocains initiée en 2016 par l’Association Racine pour le développement culturel au Maroc et en Afrique. «La présente étude contient une batterie d’indicateurs tant ceux qui reposent sur des valeurs esthétiques que sur des comportements sociaux participant à la définition des modes de vie : lecture, infrastructure, culturels (théâtre, salle de cinéma, musée)», expliquent à ce sujet les initiateurs de cette étude. En effet, l’étude fait ressortir que 64,3% de Marocains n’ont acheté aucun livre au cours des 12 derniers mois qui ont précédé l’enquête alors que 35,7% ont acheté des livres durant la même période.

Selon la même source, 84,5% des Marocains ne sont inscrits ni dans une bibliothèque ou médiathèque au cours des 12 moins qui ont précédé l’enquête. Alors que 15,5% seulement se sont inscrits dans ces établissements. En effet, les pourcentages d’adhésion ont varié selon les tranches d’âge. D’ailleurs, 25,5% pour la tranche d’âge 18-15 ans, 74,5% ne se sont inscrits dans aucune bibliothèque. Quant à la tranche d’âge 25-19 ans, le pourcentage des adhérents est de 23,1%, contre 76,9% de non adhérents. Pour les 35-26 ans, 17,5% déclarent être adhérents, contre 82,5% qui déclarent ne pas l’être. Pour la tranche d’âge 46-36 ans, seuls 5,8% ont répondu par l’affirmative contre 94,2% qui ont répondu par la négative. Parmi les Marocains appartenant à la catégorie d’âge 55-46 ans, seuls 8,1% ont répondu qu’ils ont adhéré à des bibliothèques ou à des médiathèques, contre 91,9% qui n’y ont pas adhéré. Quant à la tranche d’âge 65-56 ans, 9,1% ont adhéré à des bibliothèques ou à des médiathèques, contre 90,9% qui ne l’ont pas fait. Pour les plus de 65 ans, 4,2% ont répondu par l’affirmative, contre 95,8% qui ont répondu par la négative.

Fréquentation des bibliothèques

Concernant le genre de bibliothèques fréquentées par les Marocains, il s’agit le plus souvent de bibliothèques scolaires ou universitaires. Selon la même source, 44,3% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles étaient inscrites dans des bibliothèques scolaires ou universitaires, pourcentage suivi par celui des bibliothèques municipales à raison de 28,3%, puis 27,4% par d’autres types de bibliothèques (bibliothèque ou médiathèque d’entreprises privées ou communautaires).   

Genre de livres lus dans une bibliothèque

La présente enquête terrain montre également le genre de livres préférés par les Marocains quand ils se rendent dans une bibliothèque. Ainsi 15,2% ont répondu qu’ils ne lisaient jamais. Alors que 12,7% lisent des romans, suivis par des essais religieux à raison de 8,5% des livres pratiques, art de vivre de loisirs (cuisine, décoration, voyage) à raison de 8,1%, puis les livres sur l’histoire à raison de 7,9%, des livres sciatiques techniques ou professionnels 7,3%, des essais politiques 6,1%. La même source indique que 6,7% ont répondu qu’ils lisaient des livres de développement personnel, 5,9% lisent des dictionnaires ou des encyclopédies. De plus, 5,9% lisent des essais de philosophie, 4,9 % des livres de poésie, 3,2% des œuvres de littérature classique, 2,8% lisent des livres pour enfants, idem pour les livres d’art ou des beaux livres illustrés de photographies, 1,5% seulement lisent des albums de bande dessinée. Alors que 0.3% lisent d’autres types de livres.

Quid de la lecture de la presse ? 

L’étude des pratiques culturelles des Marocains présente également la fréquence de la lecture de la presse. En effet, 48,2% ne lisent pas les journaux, contre 15% qui les lisent d’une façon quotidienne. Alors que 10,6% ne les lisent que rarement. 26,2% les lisent environ deux fois par semaine. S’agissant des types de la presse que les Marocains lisent, l’enquête montre que 51,8% lisent les journaux en ligne, 36,3% lisent des journaux papiers payants, 12% lisent des quotidiens d’information gratuits.

Cette étude porte sur les pratiques culturelles chez les Marocains a été menée dans les 12 régions du Maroc dans le but de mener la recherche de terrain. Selon les initiateurs, cette étude respecte la représentativité des variables de l’origine, du sexe, du milieu de résidence, de l’âge, du niveau scolaire et du revenu mensuel. Ainsi, le questionnaire a été renseigné par 52,1% de personnes de sexe masculin et 47,9% de sexe féminin. 53,6% résident dans le milieu urbain et 46,4% dans le milieu rural. 13% de l’échantillon ont un âge qui varie entre 15 et 18 ans, 22,1% entre 19 et 25 ans, 25,4 % entre 26 et 35 ans, 16,7% entre 36 et 45 ans, 10% entre 46 et 55 ans, 7,1% entre 56 et 65 ans, et 5,7% ont plus de 65 ans. Quant au niveau d’étude, 14,6 % des personnes interrogées n’ont pas de niveau scolaire. 3,6% ont un niveau supérieur à l’école coranique, 7,2% un niveau primaire, 11,7% un niveau de collège, et 13,3 % un niveau secondaire. 20,2%  sont des bacheliers. 20,2 % également ont un niveau de licence ou équivalent et 5,5 % un niveau de master ou équivalent. 0,7% seulement des personnes interrogées ont un doctorat ou équivalent et 3,4 % ont déclaré avoir un autre niveau d’enseignement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *