Prix Ibn Battouta 2019 : Le Maroc aux alentours du palmarès

Prix Ibn Battouta 2019 : Le Maroc aux alentours du palmarès

Le 17ème Prix Ibn Battouta de littérature de voyage 2019, qui sera remis lors du 25ème Salon international de l’édition et du livre prévu du 7 au 17 février à Casablanca, est marqué par une participation marocaine bien que les lauréats du pays n’y figurent pas.

Cette présence est concrétisée par l’œuvre «7 tours à Fès» de son auteur allemand Stefan Weidner traduite par le Syrien Kameran Hudsch. Il s’agit, selon le palmarès livré par le Centre arabe de la littérature géographique, initiateur du Prix, d’un «récit relatant une tournée culturelle et spirituelle à Fès ainsi que dans la géographie marocaine et ses univers soufis». Une publication qui rentre dans le cadre de la catégorie du «voyage traduit».

Dans la même catégorie, l’œuvre «Au-delà du soleil» de l’auteur iranien Youssef Azizi, traduite par le Saoudien Aeed Mohamed Al Rabi, figure également au palmarès. Quant aux récits de voyage arabe, leurs écrivains gagnants ont remonté aux VIIIème  et XIXème siècles. Le premier intitulé «Le plaisir intégral en voyage à Islambul» présenté par l’auteur  Haytham Sarhan, a fait son départ de Baghdad pour arriver à Istanbul. Quant au deuxième récit, «Voyages de Fathallah Sayegh» présenté par l’écrivain Oussama Ben Souleimane El Felyeh, il a démarré en Mésopotamie avant d’atteindre la péninsule arabe.

Dans la catégorie des quotidiennes, l’auteur syrien Khayri Eddahbi a remporté le prix pour son œuvre «De Damas à Haïfa, 300 jours en Israël». Une publication qui, selon les initiateurs, raconte le quotidien d’un prisonnier en Israël lors de la guerre d’octobre 1973. Dans la même catégorie, l’auteure syrienne Kouloud Charaf figure, à son tour, au palmarès à travers son œuvre «Voyage du retour à la montagne, un quotidien dans la guerre». Un livre qui raconte un parcours au départ de Damas en Syrie jusqu’à la montagne des Druzes.

De plus, trois voyages contemporains parcourus par leurs auteurs ont eu le mérite de gagner ce prix. Il s’agit de «Voyages équatoriaux en Afrique» de l’auteur soudanais Othman Ahmed Hassan, «La joie de la déesse. 40 jours en Inde» de l’égyptien Mehdi Mbarek et «Dans le pays de la Samba, quotidien d’un arabe au Brésil» de l’égyptien Mokhtar Saad Chahata.    

Ces 12 publications gagnantes, annoncées à Abu Dhabi, parmi 51, sont éditées par «Dar Essouidi» relevant du centre initiateur dans le cadre de la série «Irtiad El Afaq» en partenariat avec la Fondation arabe des études et de l’édition à Beyrouth et «Dar El Moutaouassi» à Milan.         

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *