Sâad Chraibi retrace les 50 ans d’histoire du secteur cinématographique marocain

Sâad Chraibi retrace les 50 ans d’histoire du secteur cinématographique marocain

Il prépare la sortie de son premier livre «Fragments de mémoire cinématographique» au SIEL

Le livre «évoque les Festivals de cinéma, la Fédération nationale des cinéclubs, le Centre cinématographique marocain, les organismes professionnels, la critique de cinéma dans notre pays ainsi que des textes de réflexions sur l’outil et le langage cinématographique»

Le cinéaste et producteur Sâad Chraibi est en pleine préparation de la sortie de son premier livre au sSalon international du l’édition et du livre de Casablanca (SIEL). Intitulé «Fragments de mémoire… cinématographique», ce nouvel ouvrage retrace, selon lui, les 50 ans de coulisses et d’histoire du secteur cinématographique marocain. «C’est un ensemble de textes que j’avais écrit depuis une vingtaine d’années. Plusieurs amis m’ont encouragé à rassembler tous ces textes et les publier car ils témoignent de plusieurs choses qui se passent dans le secteur», indique à ce sujet Sâad Chraibi.

En effet, ce livre qui a nécessité, selon lui, un an de travail aborde dans plusieurs chapitres des événements qui ont marqué notre cinématographie nationale. «Il évoque les Festivals de cinéma, la Fédération nationale des cinéclubs, le Centre cinématographique marocain, les organismes professionnels, la critique de cinéma dans notre pays ainsi que des textes de réflexions sur l’outil et le langage cinématographique», explique-t-il.

Et d’ajouter que «l’intérêt de ce livre est de rappeler aux générations actuelles surtout les jeunes tout ce qui s’est passé dans les coulisses du cinéma marocain depuis 50 ans». Il faut dire que toute la culture cinématographique est relatée dans ce livre. «Il ne s’agit pas d’un livre de chevet qu’on lit et on classe. C’est bel et bien un outil de travail pour les étudiants des écoles de cinéma. C’est aussi une matière à réflexion pour les critiques et les professionnels de l’image. Il donne une nouvelle portée à la critique, et ce n’est pas l’enthousiasme qui lui manque pour ce faire», témoigne Mohamed Sof dans la préface de ce livre. Edité par sa propre société 3 Disfilm, le livre sera présenté dans plusieurs événements.

D’abord, la première présentation aura lieu ce dimanche au SIEL. La deuxième présentation aura lieu à Ouarzazate dans le cadre d’un colloque universitaire sur le cinéma. Il y aura une troisième signature dans le cadre du Festival national du film de Tanger prévu prochainement. Outre cet ouvrage qui présente, pour Sâad Chraibi, une nouvelle expérience, il se penche actuellement sur un nouveau projet cinématographique. «Après la sortie de mon dernier long métrage «Les 3M», je suis en pleine préparation du scénario d’un nouveau film. Il aborde une question sociale qui touche les «sans parole».

A proprement dit les gens démunis qui n’ont pas voix au chapitre», révèle-t-il. En ce qui concerne son tournage, le réalisateur n’a pas indiqué plus de détail. «Pour l’instant, je suis concentré sur l’écriture. Les textes devraient être prêts. Je pense à le faire tourner d’ici la fin d’année ou l’année prochaine», dit-il. A rappeler que Saâd Chraibi est l’une des figures représentatives du cinéma marocain. Dans ses trois films les plus connus par le public marocain, «Femmes et femmes», «Soif» et «Jawhara», ce réalisateur a su porter un regard spécifique sur la société marocaine et est arrivé à traiter le sujet de la femme, de l’histoire (coloniale) et des «années de plomb» avec une touche spéciale à lui.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *