SIEL : Les livres arabes plébiscités

SIEL : Les livres arabes plébiscités

Les maisons d’édition arabes présentes en force

La 23ème édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca (SIEL) qui se poursuit jusqu’au 19 février continue d’accueillir les férus de lecture. Il faut dire que cette édition est marquée par une forte participation des maisons d’édition étrangères. Ainsi, sur les 702 exposants, 54 représentent les pays arabes dont le Maroc. L’Egypte est en tête avec 93 exposants, suivie du Liban avec 80 exposants. De ce fait, un bon nombre de titres arabes ravit la vedette.

Les étalages des exposants marocains sont garnis de livres. Ils offrent un large choix des dernières publications dans plusieurs domaines. Le stand de la Croisée des Chemins propose le livre «Comprendre la monarchie marocaine» de Omar Saghi. L’édition Le Fennec présente le roman «Hot Maroc» de Yassin Adnan et «Kitab Addakira» de Abdelkader Chaoui. Outre ces titres, deux livres de Feu Allal El Fassi sont les plus demandés, à savoir «L’autocritique» et «Les vertus de la charia», édités plusieurs fois au Maroc, en Egypte et en Liban. «Il y a une forte demande sur ces deux livres. Le premier est proposé à 70 DH, le deuxième à 60 DH», indique le responsable du stand consacré à l’établissement Allal El Fassi.

Le stand du Centre culturel arabe représentant 15 maisons d’édition propose, entre autres, une sélection d’ouvrages arabes. Parmi les plus vendus, on retrouve «Les Marocains» de Abdelkrim El Jouiti, proposé à 120 DH, «Chanson douce» de Leila Slimani, roman traduit en langue arabe, à 70 DH. Chez les exposants égyptiens, les livres de la calligraphie arabe ainsi que les livres des proverbes sont également de plus en plus consultés par les visiteurs. Parmi ces livres, on distingue «Les calligraphies arabes» de Hossam Mohamed Abdelati, «Les proverbes égyptiens» de Ahmed Taymour, «La mosquée d’Azhar Al-Charif» ou «Les Mémoires de Najib Rihani».

«Nous proposons des livres qui varient entre 30 et 600 DH», indique un exposant égyptien. Les livres traitant de philosophie, d’art, d’histoire et des sciences sont également sollicités par les amateurs de la lecture, notamment «Entre la physique et la philosophie» de Philipe Frank dont le prix ne dépasse pas 25 DH».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *