L’OPM interprète l’opéra de Puccini

L’OPM interprète l’opéra de Puccini

Après l’opéra «La flûte enchantée» de Mozart, c’est au tour de l’opéra «Tosca» du compositeur italien Giacomo Puccini, d’enrichir les créations de l’Orchestre philarmonique du Maroc (OPM) grâce au soutien du Crédit du Maroc. Ainsi, les voix de plus de 60 choristes et chanteurs retentiront, du 14 au 19 avril, dans les locaux du théâtre Mohammed V de Rabat pour fasciner les amoureux de Puccini. Composée de trois actes, cette œuvre est l’une des plus connues de son auteur, avec la «Bohème» ou encore «Madame Butterfly». Selon un communiqué des organisateurs, les choristes et chanteurs seront accompagnés par les musiciens de l’Orchestre philharmonique du Maroc. Et pour réussir cette création mondiale dirigée par Benoît Girault et mise en scène par Jean-Marc Biskup, l’OPM s’est adjoint les grands talents de Sandra-Lizz Cartagena, une magnifique Soprano Colombienne repérée par la cantatrice Monsterrat Caballe, pour interpréter le rôle de Tosca. Prendront également part à cette œuvre, Jean-Philippe Lafont, qui a été primé plusieurs fois aux Victoires de la musique, dans le rôle de Scarpia et Eric Salha dans le rôle de Mario. Pour goûter aux plaisirs de cet opéra, le public marocain peut y assister à partit du jeudi 14 avril à 19h dans le cadre d’une répétition ouverte aux étudiants de moins de 25 ans. Parallèlement, un concert de gala sera donné en avant-première le samedi 16 avril à 20h00 et deux concerts seront organisés les lundi 18 et mardi 19 avril à 20h.
Et pour les spectateurs marocains qui ne maîtrisent pas la langue italienne, le communiqué indique qu’ils pourront suivre l’intrigue sur des prompteurs installés dans la salle, qui assureront la traduction en français des chants et dialogues italiens. Selon la même source, l’OPM a affiché le souhait de présenter, à travers cette œuvre, au public marocain un projet original qui s’inscrit dans la continuité de la politique de développement qu’il a initiée. C’est donc une création mondiale qu’il propose de découvrir, dans une mise en scène historique et grandiose. D’ailleurs, les décors et costumes d’époque ont été spécialement conçus pour cette production. Pour rappel, l’Orchestre philharmonique du Maroc a produit, depuis sa création, environ 250 concerts et a offert à son public les œuvres les plus importantes du répertoire classique. Ces productions vont des plus grandes symphonies (1ère, 2ème, 3ème, 5ème et 7ème de Beethoven, La symphonie du «Nouveau Monde» de Dvorak, la «Pathétique» de Tchaïkovski, etc.), aux opéras majeurs (Traviata, Rigoletto, l’enlèvement au Sérail, Carmen, Le Barbier de Séville, Les Noces de Figaro et la Flûte enchantée).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *