L’OPM interprétera la première et la cinquième symphonies

L’OPM interprétera la première et la cinquième symphonies

Après les concerts d’ouverture de l’Orchestre philharmonique du Maroc (l’OPM) pour la saison 2009-2010 qui ont eu lieu en octobre dernier, l’OPM est de retour avec de nouveaux concerts dédiés aux neuf symphonies de Beethoven. Organisé en partenariat avec la fondation CDG, ce premier cycle Beethoven aura lieu du 5 au 9 décembre dans trois villes du Royaume. L’OPM donnera un concert inédit le samedi 5 décembre au Théâtre royal de Marrakech où il ne s’était pas produit depuis deux ans. Il donnera un autre concert pédagogique dédié aux jeune public, le mercredi 9 décembre au Théâtre national Mohammed V de Rabat. Ce sera l’occasion de faire découvrir aux enfants de manière ludique et adaptée à leur âge les œuvres incontournables de cet illustre compositeur. Un autre concert sera donné  le mardi 8 décembre à l’Office des changes de Casablanca. Pour ce premier programme du cycle de cette intégrale, l’OPM interprétera la première et la cinquième Symphonie. Par ailleurs, c’est sur cinq ans que l’OPM interprétera l’ensemble des 9 symphonies à raison de 2 symphonies par an.
La cinquième et dernière année, en 2013, l’Orchestre philharmonique interprétera la très célèbre 9ème symphonie, accompagné de plus de 150 chanteurs.  Il s’agira d’un événement inédit à plus d’un titre car cette œuvre a été très peu jouée, du fait de l’importance des moyens qu’elle nécessite. «Beethoven avait trente ans lorsqu’il composa, en 1800, sa première symphonie; il se distingue de ses illustres prédécesseurs, Haydn et Mozart, et affirme d’emblée une pensée nouvelle», ont indiqué les organisateurs de cet événement. Et d’ajouter : «La cinquième symphonie est elle, avec la Neuvième la plus célèbre des symphonies de Beethoven, peut-être même de toute l’œuvre du compositeur. Incarnant souvent l’image même de la musique classique, c’est grâce à son premier mouvement rempli d’énergie que l’œuvre doit son immense popularité».
Rappelons que depuis plus de 13 ans, l’Orchestre philharmonique du Maroc œuvre pour la promotion de la musique classique auprès d’un large public. Véritable incubateur de talents, il a également su transformer le statut des musiciens et leur permettre de vivre de leur métier, de leur passion. Il a été créé à l’initiative de musiciens marocains désireux de doter le Maroc d’une formation symphonique de qualité. A leur tête, le président-fondateur et violon solo Farid Bensaïd. Composé aujourd’hui de 80 musiciens, essentiellement marocains, sélectionnés parmi les meilleurs diplômés des grands conservatoires marocains et européens, l’OPM a atteint aujourd’hui la maturité qui lui permet de monter la plupart des grandes œuvres du répertoire.
Depuis sa création, l’OPM a produit environ 200 concerts et a offert à son public, les œuvres les plus importantes du répertoire classique. Il a également participé à des créations d’œuvres symphoniques et œuvre activement à la formation des jeunes par l’organisation périodique de concerts pédagogiques.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *