L’Orchestre Philharmonique du Maroc se lance dans le ballet

L’Orchestre Philharmonique du Maroc se lance dans le ballet

Il interprétera «Roméo et Juliette» de Prokofiev

Après avoir offert des moments époustouflants en interprétant des opéras, l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM) ajoute une corde à son arc en proposant, du 11 au 13 mai à Rabat, un premier ballet au public marocain. Ainsi, il interprétera, avec le soutien du Crédit du Maroc en partenariat avec le ministère de la culture et le Théâtre national Mohammed V de Rabat, le mythe des amants maudits «Roméo et Juliette» de Serguï Prokofiev en partenariat avec le Yacobson Ballet. «Ce ballet de Prokofiev en deux actes écrit en 1935 et basé sur la pièce éponyme de Shakespeare est l’une des œuvres majeures du compositeur russe», précise l’OPM.

Quant au Yacobson Ballet, celui-ci est, selon les initiateurs, la première troupe russe indépendante fondée en 1969. Ce Ballet de Saint Petersbourg s’est forgé en près de 50 ans une renommée internationale.

Pour que le ballet «Roméo et Juliette» de Prokofiev soit interprété comme il se doit aux côtés de l’OPM, ce sont près de 65 danseurs qui feront le déplacement de Russie. «Le corps de ballet classique du Yacobson Ballet est précis, grâce à une technique et une discipline exemplaires», détaillent les organisateurs. Quant à la virtuosité «brillante» des deux solistes, elle sera, selon la même source, mise en lumière de par les décors et costumes de qualité et une direction artistique «impeccable» de Nicolas Brochot.

A propos de l’œuvre, les initiateurs indiquent que les amants de Vérone ont acquis le statut d’immortalité, grâce aux mots de Shakespeare certainement, mais surtout grâce à la force obstinée de leur amour, au-delà de la mort. «Manifestement, ce message n’a rien perdu de son actualité. Gageons que le public accueillera cette histoire tragique entre Roméo et Juliette avec la même tendresse infinie», enchaîne la même source.

Compte tenu de la complexité dramatique de la tragédie de Shakespeare, la compagnie de Saint-Pétersbourg a, pour rappel, décidé d’inviter le célèbre réalisateur Igor Konyaev à diriger la production et le livret de ce projet. Les décors et costumes étant conçus par Vyacheslav Okun. Quant aux lumières, elles sont installées par Evgeny Ganzburg. Le tout pour réussir un spectacle vivant sur une durée de 2h10.

Dates à retenir (Théâtre national  Mohammed V de Rabat)

• Jeudi 10 mai à 18h 

  Répétition générale ouverte aux écoles ayant suivi le pro gramme «Viens au ballet».

• Vendredi 11 mai à 20h

• Samedi 12 mai à 20h   

  (gala)

• Dimanche 13 mai à 17h.     

«La production d’un ballet comme celle d’un opéra est toujours assez lourde financièrement»

Questions à Caroline Saunier, directrice déléguée de la Fondation Ténor pour la culture

ALM : Pourquoi remplacer l’opéra par le ballet ?

Caroline Saunier : Après 20 ans d’existence, l’OPM se lance enfin dans son premier ballet. Depuis plusieurs années, l’Orchestre produit ses propres opéras, explorant ainsi une grande partie du répertoire lyrique. Aujourd’hui, c’est un nouveau défi que l’OPM veut relever, en élargissant encore davantage son répertoire et en proposant une plus grande diversité de programmation à son public avec «Roméo et Juliette», de Prokofiev.

Au-delà du Yacobson Ballet, est-ce que le public marocain aura l’occasion de découvrir le temps d’un autre ballet les danseurs de celui du Bolshoï ?

En fait, pour cette occasion l’OPM a choisi le Yacobson Ballet de Saint Pétersbourg qui est le premier ballet indépendant de Russie. Pour un compositeur russe, il nous semblait assez important de dénicher la compagnie russe la plus apte à produire avec nous ce ballet au Maroc.

Quelle serait la connotation budgétaire du ballet de l’OPM ?

La production d’un ballet comme celle d’un opéra est toujours assez lourde financièrement. Entre les musiciens, les décors, les costumes, et le corps de ballet composé de 60 danseurs, cela fait beaucoup de monde sur scène, et beaucoup de charges pour l’OPM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *