Lord Aminos, une étoile montante de la musique urbaine

Lord Aminos, une étoile montante de la musique urbaine

Agé de 22 ans Mohamed Amine Belhebri, plus connu sous le pseudonyme de Lord Aminos, est l’une des jeunes figures montantes de la nouvelle scène marocaine. Une scène qui regorge de plus en plus de jeunes talents et dans laquelle Lord Aminos a pu se démarquer grâce à son style et son attitude originale. Lord Aminos s’est lancé dans une carrière solo optant pour le «Ragga dancehalle», son style de prédilection, après avoir quitté en 2006 son groupe de rap «Awah » formé en 2004 avec qui il avait fait plusieurs scènes et plateaux télévisés. «J’avais constaté qu’il y avait dans la nouvelle scène casablancaise énormément de groupes de mouvance rap. Alors il me fallait sortir du lot. J’ai donc découvert  le ragga et tout fait pour comprendre cet univers musical», explique-t-il.
Branchée, moderne et pétillante, la musique de Lord Aminos est à son image. Amour, paix, et solidarité en plus de sujets sociaux et autres plus intimes constituant les thèmes des chansons de l’artiste. Ayant passé beaucoup de temps à s’entraîner et écouter des artistes tels que Youss reggae Man, Lord Kossity, ou Neg Maron, son flow s’améliore, et les résultats apparaissent. Son style se dirige vers le ragga, le rap mélodique où il mélange subtilement l’arabe et le français. «Je me suis nourri de plusieurs artistes de la scène R’n’B, ragga, reggae et autres mais j’entends toujours conserver ma touche personnelle et mon authenticité». Son ambition est de représenter avec son style unique le Maroc dans la scène internationale.  Dans une diction qui peut parfois être ultra-rapide et un style musical dansant, ce lover, romantique et pacifique compose et enregistre ses chanson lui-même, et ce, à la pointe de ce qui se fait dans la scène mondiale. Et pour cause Lord Aminos y met tout son savoir-faire en tant que titulaire d’un diplôme de technicien de son et lauréat de  l’Institut de journalisme et métiers de la télévision. A partir uniquement d’une boîte à rythme, synthétiseur et logiciels  et autres outils laissant peu de place aux musiciens Lord Aminos a livré depuis le début de sa carrière solo deux mini-albums. Le  1er Maxi : «The revival of Lord Ragga» réalisé en 2007 contient 5 titres, le second «Casa on air» en 2008 comprend 6 titres. Sa manière de chanter typique, proche des consonances hip hop se démarque  par un chant plus mélodieux. Au début de l’année 2008, Amine s’attribue les services d’une chorégraphe internationale Sandrine, qui a été par ailleurs son manager et s’entourait de 14 danseurs, ce qui a été une première au Maroc. Par ailleurs, Lord Aminos a également sorti un clip le 1er juin 2008 et a été diffusé sur les chaînes 2M et RTM. Parmi les scènes que Lord Aminos a à son actif, on cite le Festival summer jam 2008 où avait également participé Fat Joe et Kelly Rowland.  Le 1er concert officiel et payant de Lord Aminos au théâtre municipal d’El-Jadida a drainé quelque 800 spectateurs. L’artiste a également participé aux salons et soirée notamment le Salon de l’enfance les 1er et 2 mars 2008 à Casablanca. Parmi les projets à venir, l’artiste prévoit  plusieurs scènes en 2009 notamment en France ainsi que la préparation d’un premier album. L’année 2008 est celle de la consécration puisque plusieurs magazines, radios et télévisions parlent de l’artiste et l’invitent sur leurs plateaux. Lord Aminos espère dépasser le succès qu’il a eu dans la scène marocaine pour entamer une carrière internationale. «Comme ce que les Jamaïcains ont fait.  Je voudrais exporter mon style, un ragga typiquement marocain et signé Lord Aminos», conclut ce jeune artiste qui ne manque pas d’ambition et dont on entendra sûrement parler de lui prochainement.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *