Lotfy Barja : «Ce festival est avant tout l’occasion d’offrir au public un espace de joie et de détente»

ALM : Quels pourraient être les principaux objectifs de ce festival ?
Lotfy Barja :  Ce festival est avant tout l’occasion d’offrir au public un espace de joie et de détente à travers des spectacles et des shows des plus récents dans les domaines de la comédie, l’humour et le divertissement. Nous voulons, à travers ce festival, rapprocher davantage la culture et l’art du grand public, notamment des enfants à qui seront consacrés plusieurs spectacles et ateliers. Sachant que ces derniers temps, les productions humoristiques  marocaines ont été l’objet de beaucoup de critiques, ce festival espère aussi donner un nouveau souffle aux arts du rire au  Maroc. Ce serait en quelque sorte l’occasion de faire un bilan sur ces domaines, une sorte de remise en question. La promotion d’un message de paix et de dialogue entre les cultures, figure aussi à l’ordre de ce festival,  puisqu’en plus des humoristes marocains, il y aura des artistes étrangers. Par ailleurs, cette manifestation permettra à de nouveaux talents de rencontrer le public et de jouer devant nos grands humoristiques, tel que Khalid Naciri ou Ben Brahim, Fahid et autres. On compte aussi rendre hommage à de grandes figures de la comédie, en l’occurrence, le grand comédien marocain Hammadi Ammor, et au français Marcel Marceau.

Comment se présente le programme de cette année?
Le programme de ce festival est très diversifié avec la présence de quelque 200 humoristes. Ainsi seront au menu des spectacles de mime et de théâtre, présentés par des troupes et des artistes nationaux ; comme Masrah el hay, la troupe berbère Tifoukt ou l’artiste Redouane Benyaz mais aussi des spectacles interprétés par des professionnels et amateurs représentant la France, la Suisse, l’Espagne, la Russie et la Belgique. Des débats, des journées d’étude et des projections de films seront également  programmés.

Quelles sont les nouveautés de cette nouvelle édition ?
Une première. Nous avons programmés des comédies musicales qui seront interprétées par les troupes venues d’ailleurs. Ainsi à travers la musique, l’obstacle que constitue parfois une langue étrangère s’estompera. Parmi ces comédies, la troupe Espagnole SaxOfon, livrera son spectacle intitulé «Cinq musiciens et un seul destin». Il s’agit de quatre saxophonistes et un batteur qui mélangent dans une soigneuse mise en scène, de la musique Jazz à l’humour. Nous allons aussi présenter parmi plusieurs One Man Show, pour la première celui de Ben Brahim. Egalement, en marge de ce festival, un concours national de caricatures et de bandes dessinées sera organisé à l’intention des artistes en herbe par l’école supérieure du design  et de l’audiovisuel.

Et comment le public pourrait-il avoir accès à ces représentations ?
Ces spectacles seront organisés dans les complexes culturels de Sidi Belyout, Touria Sekkat et Mohammed VI. Les tarifs de spectacles varieront entre 10dh pour les étudiants et 20dh. D’autres spectacles seront donnés sur la place Prince Moulay Abdallah ou encore le stade  de Sidi Moumen en forme de halka ou  théâtre de rue.
Ainsi le public pourra s’offrir un cocktail de bonne humeur et d’éclats de rire à consommer sans modération.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *