L’université au service de l’art

L’université au service de l’art

Le festival est organisé en partenariat avec l’Université Hassan II-Mohammedia et la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’Sik – Casablanca. Les pays invités pour cette nouvelle édition  sont le Mexique, l’Italie, l’Espagne, la Syrie, les États-Unis d’Amérique, la France, l’Australie, les Philippines, la Colombie, les Pays-Bas, la Belgique, le Brésil, la Jordanie, le Bahrein, la Thailande, l’Equateur, la Germanie, l’Iran, la Turquie, la Croatie, la Venezuela, le Swaziland, la Slovenie, le Portugal et bien entendu le Maroc. Une centaine de participants seront au rendez-vous. Au menu des projections, installations sonores et multimédia interactives, animations3D, documentaires, courts métrages, fictions, performances, spectacles, ateliers de formation, conférences, rencontres d’artistes et concours de création vidéo «one minute Meditel». Les organisateurs prévoient entre 15.000 et 20.000 spectateurs.  Les lieux qui exhiberont les créations des artistes se localiseront au niveau des  instituts français et Cervantès de Casablanca, le complexe culturel Moulay Rachid, le complexe culturel Hay Mohammadi, le complexe municipal Tit Melil, l’Ecole Art’Com de Casablanca et de Rabat, l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca ainsi que la   Faculté des lettres Ben M’Sik.
Depuis sa création en 1993, le festival propose des nouveautés puisées dans la création contemporaine. Plusieurs expositions vidéo et multimédia interactives s’installent au cœur de la ville. Des conférences, tables rondes, ateliers, rencontres avec les artistes,  composent le menu du programme.
Le festival est une sorte de laboratoire de recherche et d’expérimentation. C’est un espace de communication  et d’échange entre artistes professionnels et jeunes créateurs, marocains et étrangers.
Plusieurs créations vidéos, performances, rentrent en compétition et ce sont les meilleures qui seront présentées lors  des rencontres nationales et internationales.
Cette manifestation propose plusieurs axes. Il s’agit de projections de courts métrages et de vidéos expérimentales,  projetées dans différents lieux de Casablanca et Rabat , ainsi que des performances et spectacles vivants. Le festival présentera des installations qui désignent une œuvre combinant différentes formes médiatiques en vue de modifier l’expérience que peut faire le spectateur d’un espace singulier ou de circonstances déterminées.
Dans le but  de contribuer à étendre le champ artistique marocain en matière de formation dans le domaine des nouvelles technologies, et pour répondre  ainsi aux multiples attentes des jeunes créateurs, de nouveaux programmes  ont été créés. Il s’agit tout d’abord d’artistes en herbe, (pépinière pour la formation de nouveaux talents  marocains, grâce à des ateliers de formation installés à la faculté et encadrés par des professeurs et des professionnels. Univ’art est le second nouveau concept que les organisateurs proposent aux festivaliers visant à offrir aux jeunes créateurs une véritable opportunité et une manière de les impliquer davantage  dans la mise en œuvre de leurs propres projets, ainsi que le perfectionnement de leur savoir-faire dans le domaine de la performance, de l’image électronique et  du multimédia en général.  Le Festival est né et s’organise au sein de l’Université Hassan II- Mohammedia et l’une des priorités de cet événement sera axée donc sur des jeunes créateurs contemporains lauréats des universités, mais aussi des différentes écoles d’art. Le F.I.A.V.C demeure à l’écoute de ce qui se passe sur la scène artistique et essaie de contribuer à la promotion de l’art et la formation en matière des nouvelles technologies dans les universités et les instituts. Rendez-vous alors du 15 au 19 avril. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *